Hôtel du Grand Cerf de Franz Bartelt

Hôtel du Grand Cerf de Franz Bartelt

Whooz : Franz Bartelt
ON : Hôtel du Grand Cerf – Seuil, Cadre Noir - 2017

Hôtel du Grand Cerf
de Franz Bartelt

Chronique de Bruno Delaroque

Avoir une grosse Pile à Lire c'est pouvoir choisir au grès de ses envies et de ses humeurs ; c'est pouvoir découvrir des auteurs différents, que l'on n'a pas encore lus. Avec « Hôtel du Grand Cerf », on est tout à fait dans cette configuration-là. Paru en Mai 2017 chez Seuil dans la belle collection Cadre Noir, l'histoire se déroule à Reugny, un petit village au cœur des Ardennes belges. La particularité de ce bourg ? C'est très simple. Il y cinquante ans, la star mondiale de cinéma, Rosa Gulingen avait été découverte noyée dans la baignoire de sa chambre à l'hôtel du Grand Cerf, qui accueillait l'équipe de son prochain film.

Depuis même si la police avait conclu à une mort accidentelle, le mystère reste presque entier et le culte voué à l'actrice encore bien présent sur place.

Nicolas Tèque, journaliste parisien essaie de remonter le fil du temps et de comprendre ce qui est arrivé à l'époque, alors qu’en même temps une série de meurtres et une disparition vient ébranler et réveiller la petite commune.

C'est là que l'Inspecteur Vertigo Kulbertus intervient. A quinze jours de la retraite, il est dépêché sur les lieux pour éclaircir l'affaire. Plus de cinquante ans après, les vieilles rancoeurs et les mystères vont ressurgir sous la plume inspirée de Franz Bartelt. Avec humour et un style oscillant entre San Antonio et un Nicolas Lebel, on découvre avec un plaisir non dissimulé cet espèce de pachyderme pantagruélique qu'est Vertigo.

Atteint d’une obésité maladive et d'un estomac digne d'un sanibroyeur SFA, d'un gosier en pente qu'aucun d'entre nous ne saurait concurrencer pour les litres de bières, c'est un sacré zigoto. Mal élevé et impoli, mais à bon escient et pour les besoins de l'enquête, notre policier va secouer les habitudes du village et de ses habitants.

Bien loin des clichés habituels du genre, ce scénario est drôle, surprenant et bien construit. On ne s'ennuie jamais tout en s'offusquant des manies grossières et peu orthodoxes de Vertigo. On y trouve une galerie de personnages truculents et l'atmosphère devient vite lourde et chabrolienne avec ces gens qui ont tous quelque chose à cacher.

Pendant que Kulbertus s'enfile des litres de bières, moi j'ai bu du petit lait. Le journaliste Nicolas et Vertigo le flic vont vite se trouver des points communs leur permettant d'enquêter ensemble et de se retrouver autour d'une ou plusieurs bonnes pintes.

Rondement mené, ce polar noir se déguste avec grand plaisir, et quand je vois sur la quatrième de couverture que l'auteur a écrit une quarantaine de livres, je me dis que ma PAL n'a pas fini d'augmenter pour les années à venir.

 

Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM

 

Pour aller plus loin

 

.

11/06/2020
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

La Bonne Aventure Festival - Dates de Report
Whooz : La Bonne Aventure Festival ON : Dunkerque Focus sur la...
Je ne touche plus by Boule
Whooz : Boule ON : Je ne touche plus Confiné/Déconfiné Je ne...
Feuille de route de Morgane et Jeff
Whooz : Morgane & Jeff ON : Feuille de route (on « Atlas...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies