Hommage à Michael Lonsdale

Hommage à Michael Lonsdale

Whooz : Michael Lonsdale
ON : 1931 – 2020

Paix et amour

Hommage à Michael Lonsdale

Il n'était pas rare que Michael Lonsdale souhaite « Paix et amour » lors de ses dédicaces. Michael Lonsdale, comédien mais également peintre, est décédé à Paris le 21 septembre 2020 à l’âge de 89 ans. Hommage à un humaniste.

-

Né à Paris le 24 mai 1931, Michael Edward Lonsdale-Crouch, fils d'un militaire britannique et d'une mère française, était le neveu de Marcel Arland, prix Goncourt 1929. « Enfant de la honte » car illégitime à sa naissance, il grandit à Jersey puis à Londres avant de suivre ses parents au Maroc en 1939 où son père tentera de se reconvertir dans le commerce d'engrais. C’est dans le Maroc de 1942 alors investit par l’armée US qu’il découvrira le Cinéma américain.

Revenu en France en 1947, après des études d'arts et de Théâtre (il suivra les cours de Tania Balachova), les années 50 et une série de rencontres lui permettront de monter sur les planches où il sera dirigé par Claude Régy ou Peter Brook et où, notamment, il donnera la réplique à Delphine Seyrig. François Truffaut lui ouvrira les portes du Cinéma avec « La mariée était en noir » en 1967. Viendront ensuite, entre autre, Marguerite Duras qui le dirigera dans « India Song », Edouard Molinaro dans « Hibernatus » (1969) ou encore Lewis Gilbert dans « Moonraker » (1979) où il interprétera face au James Bond interprété par Roger Moore le rôle d'Hugo Drax, le méchant de l'histoire. Michael Lonsdale, qui fut également dirigé au Cinéma par Buñuel, Welles, Losey, Resnais, Spielberg, Rivette, Eustache ou Costa-Gavras aimait enchainer films exigeants et films populaires.

Césarisé. Michael Lonsdale trouvera l'un de ses rôles les plus marquants avec son personnage de frère Luc, l'un des moines de Tibéhirine kidnappés et assassiné en 1996 et porté à l'écran par Xavier Beauvois en 2010 dans « Des hommes et des dieux ». « Il ne jouait pas frère Luc, il était frère Luc » dit de lui Xavier Beauvois, réalisateur du film qui permit à Michael Lonsdale d'être récompensé du César du meilleur acteur dans un second rôle en 2011. 

Au Théâtre comme au Cinéma Michael Lonsdale était une exceptionnelle présence. Michael Lonsdale était un humaniste revendiquant volontiers sa foi catholique (l’homme s’était convertit à l’âge de 22 ans). Il était également auteur de « L’amour sauvera le monde », « Mes chemins d’espérance », « Il n’est jamais trop tard pour le plus grand amour » ou « Petite spiritualité des Fleurs ». 

 

.

 

.

24/09/2020
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

Dentelles en Scène Acte 2
Whooz : Dentelles en Scène ON : Musée des Dentelles et Broderies de Caudry ...
Les contes de Papy Jimmy en audiobook
Whooz : Jean-Marc Demetz ON : Les contes de Papy Jimmy en audiobook ...
Désoxy de Jean-Marc Demetz en audiobook
Whooz : Jean-Marc Demetz ON : Désoxy en audiobook ...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies