Rencontre avec Michel Quint autour d'Un hiver avec le diable

Rencontre avec Michel Quint autour d'Un hiver avec le diable

Whooz : Michel Quint
ON : Un hiver avec le diable – Presses de la Cité, 2016

Les petits cailloux de 1953

Rencontre* avec Michel Quint
autour d'Un hiver avec le diable


Michel Quint : Mon action se passe en 1953 et évoque des événements précis et particuliers, des épiphénomènes de la seconde guerre mondiale. J'ai choisi de la faire évoluer dans le bourg imaginaire d’Erquignies que l'on peut supposer être situé du côté de Neuville-en-Ferrain, plus précisément entre Warneton et Comines. Je voulais ainsi que personne ne s'identifie complètement aux résistants, aux collaborationnistes … ou aux profiteurs de guerre que j'évoque dans mon histoire.

1953, on est dans l'après-guerre, on est également dans le conflit indochinois. 1953, la guerre d'Indochine est en train de basculer du mauvais côté avec des trafics en tout genre et des jeunes gens qui reviennent en France dans ces cercueils plombés. Ce qui a des répercutions dans les villages, évidemment. 1953, c'est aussi le moment où l'on commence à regarder le deuxième conflit mondial sans le dramatiser, et à régler des comptes (53 (janvier/février), étant également l'année du procès de la Division Das Reich, auteur du massacre d'Ouradour, à Bordeaux). Ce qui a également des répercutions.

La Division Das Reich était constituée d'une quinzaine d'alsaciens, des « malgré nous », un seul était volontaire et d'une quinzaine d'allemands. Des pauvres types. Des gens très modestes, pratiquement des analphabètes. Leur procès déchire la France. Les partis de Gauche, notamment le PC, important à l'époque (50% des voix), dit qu'il s'agit là de responsabilités individuelles. Les alsaciens doivent être jugés au même titre que les allemands. Les gaullistes et les partis du centre alsaciens quant à eux jugent qu'il s'agit là d'une responsabilité collective. Bien obligés d'agir pour éviter les représailles.

Dans mon roman, Hortense, une petite institutrice vient de Colmar pour s'installer dans mon petit bled. Elle va accoucher d'un bébé dont on ne sait pas qui est le père. Dont elle ne dit pas qui est le père. Elle va rencontrer à la clinique de la Sainte Famille (derrière le Sébastopol), un petit escroc. Robert, un nullos de l'escroquerie. Un gars qui photographie les bébés, encaisse l'argent, et ne donne pas les photos. Un auteur d'escroqueries minables. Seulement il tombe amoureux d'Hortense qui vient d'accoucher. Il la ramène à Erquignies, et doit y rester à cause des intempéries (fait authentique, les intempéries de l'époque furent très importantes). L'hiver 53 fut assez violent (fait également authentique) notre escroc assistera à l'incendie d'une ferme. Incendie manifestement criminel. L'hiver 53, dans la région, connu un climat de violence incroyable, je ne dirai pas à quoi cette violence est liée.

C'est mon personnage de journalier qui sera accusé de l'incendie. Ce journalier est un ancien résistant du réseau « Voix du Nord », qui tel Pierre Hachin et André Diligent (sénateur/maire de Roubaix), s'est battu pour que « La Voix du Nord », dont 65 numéros ont été tiré lors du deuxième conflit mondial, qu'une partie des bénéfices aille aux veuves de résistants. Les premiers dirigeants de la « Voix du Nord » libéré n'ont jamais tenu parole. Hachin et Diligent se battront jusque dans les années 90. Jamais le nom d’André Diligent ne sera cité dans « La Voix du Nord ». C'est dire la violence qui a régner dans ces années, et dans les années qui ont suivi. Ce dont je suis fier, c'est qu'André Duhamel, dans un article consacré au bouquin, dans « La Voix du Nord », vient de citer André Diligent, et c'est la première fois. On ne peut pas dire que cet homme n'ait pas été un humaniste et qu'il ne se soit pas battu pour sa ville, et pour le Nord. Mon journalier est un peu un exclu de la société mais il témoigne de cette opiniâtreté a ce que ce soit les femmes des résistants qui touchent les dividendes du sang.

Robert s’arroge la paternité de l'enfant et mène son enquête, il veut savoir qui est l'auteur des incendies. On saura au fur et à mesure du bouquin pourquoi, lui, l'escroc, lui, issu d'une bonne famille, il fait tout ça. Parce qu'il ne croit pas à la rédemption, au rachat.

« Un hiver avec le diable » est un roman d'époque. Celle de Frédéric Pottecher qui, envoyé spécial à Bordeaux, raconte le procès de « Das Reich ». Celle du début de la communauté européenne. Celle des trafics entre la France et la Belgique. Pensez qu'une petite bande en janvier 53 a été condamnée à 150 millions d'amende. C'est dire l'importance du volume du trafic qui existait entre la France et la Belgique alors et de toute l'organisation que cela représentait avec des grossistes, des distributeurs, des vendeurs … C'est pratiquement la mafia de la drogue appliqué à la margarine, au tabac … à la bière. C'était au temps où le dimanche on allait en Belgique acheter du tabac et qu'on faisait un peu moins que le plein d'essence pour que si on était pris par les douaniers au retour on puisse dire qu'on n'avait pas fait le plein. C'était, pour le particulier, une petite fraude, face à une fraude qui existait à plus grande échelle. Une fraude comparable à celle de la distribution de la drogue en Italie du Sud.

Tout comme « Fox-Trot », parler du passé ressent me permet de parler du présent. J'aime à dire cette métaphore, elle me paraît parlante : Lorsqu'on voit des ondes de chocs arriver aux bords d'un lac, on ne sait pas où le caillou jeté a provoqué l'onde de choc. Mon travail n'est pas seulement de regarder l'onde de choc, mais de chercher le caillou qui l'a provoquée. Chercher l'origine de ce qui aujourd'hui nous arrive. Je me borne à reconstituer un paysage historique, un paysage humain, et à observer les choses qui font ce qu'on est aujourd'hui. Ma démarche est modeste.



* Le 19 mars 2017 au Salon de Bondues – Forum animé par Michel Paquot, journaliste.



Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM



Pour aller plus loin



.

13/11/2020
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

Jef by Rallye
Whooz : Rallye ON : Jef Jef by Rallye Après avoir été...
Dancing On The Moon by June and the Jones
Whooz : June and the Jones ON : Dancing On The Moon (extrait de...
Dentelles en Scène Acte 2
Whooz : Dentelles en Scène ON : Musée des Dentelles et Broderies de Caudry ...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies