Executions à Victory de S. Craig Zahler

Executions à Victory de S. Craig Zahler

Whooz : S. Craig Zahler
ON : Executions à Victory – Gallmeister, 2015

Executions à Victory
S. Craig Zahler


Chronique de Bruno Delaroque

Si je vous demande d'entrée de jeu si vous aimez le pigeon, vous allez certainement vous demander si je suis sain d'esprit ou peut être si je compte vous prendre pour ….un pigeon avec cette chronique somme toute très éphémère.

Rassurez vous, en fait j'aime bien le pigeon, et pas qu'avec des petits pois, mais ici dans ce roman de S. Craig Zahler, vous risquez fort de les trouver indigestes. Parce que des volatiles, vous allez en rencontrer tout au long de ce récit. Des morts, des vivants, des écrasés, des congelés, bref des piafs jalonnent ce roman noir, dur et dingue, et ceux là tiennent plus des oiseaux d'Hitchcock que du bon petit plat.

Mais cela n'est rien du tout à coté de ce que va vous soumettre l'auteur. Je n'ai pas toujours été convaincu par quelques dernières publications Gallmeister, mais là ce titre de 2015 est absolument jouissif, glauque à souhait, violent, décalé, bref en un mot, GENIAL (oui, oui en majuscule)!

Jules Bettinger est un inspecteur de la cinquantaine, noir comme du charbon qui officie en Arizona jusqu'au moment où il reçoit un plaignant dans son bureau au commissariat, un homme d'affaire, et visiblement Jules ne trouve pas les bons mots pour le rassurer, puisque son visiteur se fait péter la cervelle en arrosant les murs !

Flic reconnu et décoré, on lui trouve une porte de sortie en le mutant à Victory dans le Missouri, sorte de trou du cul de monde : «Quand on tire la chasse quelque part dans le Missouri, voilà où ça va».

Ce récit où Jules Bettiger passe de l'Arizona et sa chaleur, au Missouri et son froid congelant est drôle par moment mais surtout très politiquement incorrect. Glacial, c'est aussi l'accueil qu'il reçoit de la part de ses nouveaux collègues qui semblent parfois plus proches des malfrats qu'ils traquent que du policier lisse et sans reproche.

Victory est une ville en pleine souffrance, abandonnée et gangrenée par des individus louches à chaque coin de rue. Criminalité aux taux battant tous les records, prostitution, drogues, corruptions, trafics, et des pigeons partout présents, des chats cloués aux poteaux, et des quartiers de villes en ruine portant des noms comme «chiottes» ou autres noms très évocateurs.

L'auteur nous immerge dans une atmosphère de fin du monde plombée par un froid pénétrant et omniprésent. Dans ce bidonville ou «70% des hommes entre 18 et 45 ans ont un casier», Jules Bettinger découvre un tableau plus noir que la pire chienlit qu'il aurait pu imaginer. Meurtres sordides et brutaux non élucidés, gaupes sorties d'on ne sait où ; ici on pare au plus pressé dans cette ville agonisante où on se demande si flics et voyous ne se sont pas mis d'accord pour ronger le peu de viande qu'il reste encore à grailler.

Puant et sordide à chaque page tournée, ce livre est un monument dans le genre. Jules Bettinger et son nouveau coéquipier, Dominic Williams, lui aussi rétrogradé, vont avoir bien du mal à se causer. Et pendant que les pigeons et les nouveaux nés croupissent sur le pavé gelé, on assiste à un portrait vomissant de l'Amérique oubliée, plus proches des égouts et des fosses à purin, que du sourire protecteur de l'Oncle Sam. On respire une merde présente partout qui vous asphyxie les narines et que même la neige blanche immaculée n'arrive pas à dissimuler.

Une exposition flippante d'une ville en train de mourir, aux portes de l'enfer, une espèce de rouleau compresseur pour les bonnes âmes encore debout, que même une assistance respiratoire ne suffirait pas à maintenir en vie. De scènes horribles en chapitres courts, S. Craig Zahler nous livre une vision putride à travers un récit trash et des personnages rendus malgré tout attachants. Jules Bettinger, intègre et futé va devoir remettre en cause beaucoup de ses principes pour résister à toutes sortes d'exactions, ou d' « Exécutions à Victory ». Lui, sa famille, ses nouveaux amis n'en sortiront pas indemnes, marqués à jamais par cette virée dans le Missouri.

Décomposition à tous les niveaux, le froid, l'horreur et « les exécutions » ne seront pas les seuls trucs à vous faire trembler. Scénario profond mis en lumière par une plume adaptée et un ton décalé absolument formidable, ce S. Craig Zahler m'en a mis plein les mirettes. Je sens encore l'odeur cuivrée du sang qui coule, le froid mordant les orteils et les balles qui sifflent.

Un ENORME coup de cœur, que je recommande à chaque amateur de roman noir américain parce que s'il y en a un à lire, c'est bien celui là !

 

Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM

 

Pour aller plus loin

 
.

10/12/2020
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

To Love Somebody de Beyries
Whooz : Beyries ON : Encounter – Bonsound Aimer ... To Love Somebody de Beyries ...
Bateau d'Amoranno
Whooz : Amoranno ON : Bateau - Balandras Editions/Testicules Records Haute mère !...
Première ligne de Kerredine Soltani
Whooz : Kerredine Soltani ON : Première ligne (Disponible en...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies