Le vent se lève de Lucienne Cluytens et Chantal Lebecq

Le vent se lève de Lucienne Cluytens et Chantal Lebecq

Whooz : Lucienne Cluytens et Chantal Lebecq
ON : Le vent se lève, nos fabuleuses années 70 – Gilles Guillon éditions, 2019

Rêveolution

Le vent se lève
de Lucienne Cluytens et Chantal Lebecq


Chronique de François C

-

« Et les mêmes problèmes se posent aujourd'hui, plus cruciaux qu'il y a 40 ans. Tout le monde en parle mais rien ne bouge. On continue d'aller droit dans le mur en poussant de hauts cris. On se regarde sombrer ».
Chantal Lebecq, « Le vent se lève » (2019) p 476.

-

Ainsi, les années 70 de Lucienne Cluytens et de Chantal Lebecq furent fabuleuses ! Les voici racontées et compilées dans un livre récit : « Le vent se lève ». Ce vent qui se lève étant celui des idées nouvelles qui animèrent l'après 68 : L'écologie, le droit à l'avortement, la lutte des femmes pour l'égalité …

Ces années là. Lucienne Cluytens a choisi de raconter les années 70 selon le mode de la fiction à travers des personnages composites, fictifs, en s'attachant plus particulièrement aux parcours de Mico et de son frère Hugo qui traverseront les années 70 au grès de leurs vies estudiantines, de leurs engagements, de leurs premiers pas de vies d'homme et de femme. Chantal Lebecq, elle, raconte sa vie, et notamment celle du « 4 rue de la Halloterie » (Vieux Lille), une « maison bleue » comme le chante Maxime Leforestier, un lieu de vie d'abord idyllique. Fiction et témoignage s'entrecroisent et se complètent d'une manière fort judicieuse pour dresser des portraits personnels, et finalement universels, de ces années déterminantes dont l'ère Thunberg en est le prolongement.

-

« Son slogan maintes et maintes fois rebattu : « Demain il sera trop tard » avait résonné dans la maison comme une désespérance ».
Lucienne Cluytens, « Le vent se lève » (2019) p 477.

-

Futur. L'urgence. L'espoir ! L'espoir, c'est celui de l'enthousiasme mêlé de réalisme de la jeunesse décrite par Lucienne Cluytens dans l'épilogue du livre. Celle qui est prête a poursuivre le combat commencé par ses parents car « demain, il sera trop tard ». L'urgence, selon Chantal Lebecq, c'est celle de poursuivre la lutte, car « rien ou si peu a changé » depuis les années 70.

Le vent s'est levé dans les années 70, la tempête est encore à venir !


Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM

Rencontre avec Lucienne Cluytens

Pink Konnexion vu par Lucienne Cluytens



Pour aller plus loin


.



13/05/2021
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

To Love Somebody de Beyries
Whooz : Beyries ON : Encounter – Bonsound Aimer ... To Love Somebody de Beyries ...
Bateau d'Amoranno
Whooz : Amoranno ON : Bateau - Balandras Editions/Testicules Records Haute mère !...
Première ligne de Kerredine Soltani
Whooz : Kerredine Soltani ON : Première ligne (Disponible en...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies