Le cercle de Finsbury de B.A. Paris

Le cercle de Finsbury de B.A. Paris

Whooz : B.A. Paris
ON : Le cercle de Finsbury - Hugo Thriller, 2021

Le cercle de Finsbury de B.A. Paris

Chronique de Bruno Delaroque

« Le Cercle de Finsbury » est le nouveau roman de B.A. Paris. J'avais découvert cette auteure avec le titre « Défaillances » paru là aussi chez Hugo thriller en 2017. Moi qui ne suis pas fan du thriller dit « psychologique », j'avais pu constater que B.A Paris connaissait parfaitement l'exercice et j'avais été conquis.

Ce genre de bouquin est particulièrement difficile à réaliser je trouve, et il faut vraiment que l'écrivain ou l'écrivaine dans le cas présent soit douée. Manifestement c'est encore une superbe réussite . Tout Doucement et en quelques chapitres, elle intrigue et suscite l’intérêt avec des petits riens dont elle a le secret. Elle maîtrise en finesse et en subtilité, sans forcer, et attrape le lecteur pour ne plus le lâcher. C'est très fort !

Alice et Léo sont un jeune couple. Par jeune il faut comprendre qu'il ne se connaissent pas depuis si longtemps que ça. Amoureux, ils décident d'emménager ensemble dans une maison située dans une résidence privée et sécurisée : « Le cercle de Finsbury », située à un jet de pierre des quartiers chics londoniens.

Maison parfaite aux voisins accueillants et surtout peu nombreux ; un petit coin de paradis loin de l'agitation quotidienne acheté en dessous du prix marché, c'est un cadre idéal et inespéré pour notre couple.

Trop beau même ! Parce que comme je vous le disais précédemment, notre romancière n'a pas son pareil pour distiller le doute et semer des grains de sable lentement et inexorablement entre Alice et Léo. A peine le temps de s'installer, de rencontrer les voisins, que l'on sent poindre déjà des tensions, des non-dits, chez nos tourtereaux, mais aussi au sein des quelques habitants de cette résidence au final un peu bizarre. La mélodie de l'amour commence à se dérégler, et quelques fausses notes apparaissent. A moins que ce soit l'imagination d'Alice qui lui joue des tours où une réponse à son passé qu'elle n'a toujours pas résolu.

On se demande se qui se passe, et comme dans ses précédents ouvrages, B.A. Paris fait le show si je puis m'exprimer ainsi, en tissant une intrigue certes un peu déroutante par instant, mais plutôt fort bien réalisée et somme toute machiavélique. Mais ça, je vous en laisse la surprise . Je pense que comme moi, vous vous ferez avoir par l'auteure et ce jusqu'au clap final.

Les personnages sont tantôt énervants, tantôt attachants, et ce fameux Cercle de Finsbury semble regorger de secrets plus ou moins inavouables. Le rythme est assez lent, mais la lecture est rendue addictive et inquiétante grâce au talent de l'auteure.

La fin est fameuse et vient livrer sa solution, mais pas forcément celle que nous essayons d'imaginer tout au long de ce scénario. Bravo Madame B.A. Paris, je ne suis toujours pas déçu, au contraire, dans un genre très difficile que vous maîtrisez parfaitement. CHAPEAU pour votre talent, ça mérite bien un coup de cœur whoozonien !


Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM


Pour aller plus loin


.

01/04/2021
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

To Love Somebody de Beyries
Whooz : Beyries ON : Encounter – Bonsound Aimer ... To Love Somebody de Beyries ...
Bateau d'Amoranno
Whooz : Amoranno ON : Bateau - Balandras Editions/Testicules Records Haute mère !...
Première ligne de Kerredine Soltani
Whooz : Kerredine Soltani ON : Première ligne (Disponible en...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies