Je m'appelle Requiem et je t' de Stanislas Petrosky

Je m'appelle Requiem et je t' de Stanislas Petrosky

Whooz : Stanislas Petrosky
ON : Je m'appelle Requiem et je t'... - Eaux Troubles Poche, 2021

Je m'appelle Requiem et je t'...
de Stanislas Petrosky


Chronique de Bruno Delaroque

Pour ceux qui ne connaîtraient pas « Requiem », c'est le moment de profiter de cette réédition poche chez Eaux Troubles pour découvrir le personnage.

Lire un Requiem n'est pas vraiment une action pieuse, ce n'est pas entrer en religion. C'est partir pour un univers foutraque et déjanté, partir pour de grands éclats de rires et des bons mots à la pelle, adhérer à une certaine philosophie de vie. Entre Jack Daniel's, petites pépés et châtaignes, notre drôle de prêtre, Esteban Lehydeux, dit « Requiem » est une caricature « très particulière » du serviteur de Dieu.

« Que je n'ai plus l'habit de prêtre, mais plus la bite prête » est une expression qui résume parfaitement le zigoto. Vous la trouverez à la page 33....comme l'âge du christ !

Requiem est manifestement un hommage aux héros de San Antonio et aux Tontons flingueurs. Les tirades ressemblent presque à du Audiard et le fameux Requiem, cureton devant l’Éternel est plutôt une teigne rancunière qui n'aime pas que l'on fasse du mal à son prochain.

Dans cette histoire, tantôt saignante, tantôt hilarante, Stanislas Petrosky distribue les rôles et nous fait plonger dans l'ignoble, le glauque, l'insoutenable. C'est du brutal et fortement répréhensible.

Zorro, Rambo, Superman, Bébel l'indestructible, il y a un peu de tous chez notre curé de campagne et franchement faut pas l'énerver, faut pas le chercher.

Queutard invétéré nourri aux Ave Maria et à la bière belge d'abbaye, faudrait pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canard sauvages et Requiem, vert de rage comme Hulk va se mettre en rogne et utiliser ses pognes et son Eagle, cousin du 357 magnum. Tiens encore un justicier qui va causer, comme le très select Magnum !

Jean Phil Tamaire, Sébastien Lehydeux, Requiem ou Stanislas Petrosky, choisissez votre héros, vous en aurez quatre pour le même prix. Notre auteur préféré se verrait volontiers incarner Requiem, surtout lorsque l'on parle de ses valseuses sévèrement burnées ! Hé oui, on n'est jamais si bien servi que par soi-même. Catharsis ou égo surdimensionné, hum, ça se discute comme dirait le regretté JL Delarue. Mais je divague et on a une enquête à mener. Martine n'est pas confinée ou ne va pas à la plage, elle a été sacrifié sur l'autel pas du plaisir, les bras en croix, enchristé comme l'autre, le supérieur de Requiem!

Doux, dur et dingue, ce prêtre pas si catholique que ça va devoir la jouer sacrément finaude pour aller plus vite que la police et présenter les coupables à la lumière de la justice divine, sa justice !

Un coup de cœur pour le charisme de ce héros des temps modernes, l'atmosphère et les dialogues qui donnent au lecteur l'impression de participer.

Je m'appelle Bruno D et je ne me suis pas em.......


Stanislas Petrosky sur WHOOZONE.COM

Rencontre croisée entre Johana Gustawsson et Stanislas Petroski - Devoir de mémoire

Irradié - Recueil de nouvelles au profil des enfants de Tchernobyl



Pour aller plus loin


.

02/04/2021
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

Focus sur l'édition 2021 du Salon de Templemars
Whooz : Le Salon du Polar ON : Templemars Focus sur la 14ème...
To Love Somebody de Beyries
Whooz : Beyries ON : Encounter – Bonsound Aimer ... To Love Somebody de Beyries ...
Bateau d'Amoranno
Whooz : Amoranno ON : Bateau - Balandras Editions/Testicules Records Haute mère !...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies