Fille perdue d'Adeline Yzac

Fille perdue d'Adeline Yzac

Whooz : Adeline Yzac
ON : Fille perdue – La Manufacture de Livres, 2021

Fille perdue d'Adeline Yzac

Chronique de Bruno Delaroque

« Fille perdue » raconte l'histoire d'Anicette, fillette innocente de 12 ans, prise la main dans la culotte en train de se caresser « la chose ». Et faut vous dire que chez ces gens là, les Bru, une famille catholique, pleine aux as, quincailliers de Pères en Fils depuis plusieurs générations, faut vous dire M'sieurs Dames, que chez ces gens là ça ne se fait pas !

Fin du 19ème siècle dans la région de Montpellier, on est encore dans des temps obscurs, notre Anicette va être chassée de chez elle, bannie et envoyée chez les bonnes sœurs, des spécialistes du redressement.

Dans cette institution, « arrière-cour des bordels », la petite « pleine de sous » n'est même pas bien acceptée de ses copines de châtiments dans cette sombre époque où les servantes de Dieu ressemblent plus à des mères fouettardes qu'à des « bonnes » sœurs !

Et puis si cela ne suffit pas, si les sœurs ne comprennent plus, on se débarrasse des « paquets ». On les envoie sur Paris chez des hommes de science, des médecins. Paris a l'habitude après tout d'accueillir saletés, vices et immondices, alors une ou deux de plus, fille ou garçon, où est le problème ? Les voix du seigneurs sont impénétrables et c'est sans doute sa volonté.

Immonde est ce scénario qui dépeint un temps pas si ancien où tout ce qui touchait au corps était tabou, surtout celui des petites filles précoces, dans une société patriarcale où il ne faut pas sortir du cadre et où nombreux sont les sujets tabous.

Si le constat amer est bien dressé de la part d' Adeline Yzac, j'ai été un peu embêté par les chapitres longs et les incessants retours en arrière. Mais « Fille perdue » est un texte fort et un roman poignant condensé sur les 220 pages que nous livre la romancière.

Récit noir et grave, « Fille perdue » possède même quelques touches d'humour noir. Le grand nettoyage à l'arrivée chez les toubibs où les sœurs en prennent pour leur grade est assez délicieux. Le lecteur se doute que tant de soins et de bienveillance cache certainement quelques abominations à venir.

Sous couvert de médecine et d'hygiène qui font foi se prépare l'horreur ! Telles des « Jeanne » conduites au bûcher, ou plutôt au boucher, on découvre des chirurgiens sûrs de leur art sous couvert de la science ; en réalité des barbares plus que des docteurs, bien loin du serment d'Hippocrate !

A la fois historique et romancé, « Fille perdue » est un témoignage qui nous replonge dans la médecine douteuse de la fin du 19ème, début 20ème siècle et sur des pratiques méconnues en France. C'est fort, c'est dur, c'est édifiant et effrayant. Vous pouvez me croire c'est un homme de 56 ans qui vous le dit !

Une fois de plus La Manufacture de Livres nous apporte un texte différent, celui d'Adeline Yzac, un récit osé et sans tabou, comme une sorte de vérité à rétablir, celui de ces filles perdues livrées au mieux à certaines institutions religieuses, au pire à la médecine monstrueuse. GLACANT !


Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM


Pour aller plus loin

.


19/05/2021
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

To Love Somebody de Beyries
Whooz : Beyries ON : Encounter – Bonsound Aimer ... To Love Somebody de Beyries ...
Bateau d'Amoranno
Whooz : Amoranno ON : Bateau - Balandras Editions/Testicules Records Haute mère !...
Première ligne de Kerredine Soltani
Whooz : Kerredine Soltani ON : Première ligne (Disponible en...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies