Signe de vie de J.R. Dos Santos

Signe de vie de J.R. Dos Santos

Whooz : J.R. Dos Santos
ON : Signe de vie – Pocket éditions,

Signe de vie
de J.R. Dos Santos


Chronique de Bruno Delaroque

J'avais découvert J.R Dos Santos avec « La Formule de Dieu » (2012), un passionnant ouvrage dans la lignée d'un Da Vinci Code. Je retrouve ici cet auteur portugais avec un gros pavé de plus de 800 pages dont la quatrième de couverture est prometteuse.

Promesse qui se confirme dés la première centaine de pages où l'on recroise Tomas Noronha le héros récurrent de notre écrivain.

Comme d'habitude, avec des faits scientifiques avérés et démontrés (tout est vrai), on entre de plein pied dans cette histoire passionnante.

Il y a comme un début d'« Independance Day » dans ce roman avec le SETI et les radiotélescopes. Dans un bureau du Vatican où sont rassemblés Tomas Noronha, une haute dirigeante de l'ESA (Agence Spatiale Européenne), un éminent représentant de la NASA et le n°2 du Vatican, la nouvelle tombe comme une bombe : « E.T. nous a contacté » !

Stupeurs et interrogations vont jalonner ce scénario où la mission la plus importante de l'humanité va se mettre en place. Je vous parlais toute à l'heure du film de Roland Emmerich, mais en fait, on est plutôt dans « 2001 l'Odyssée de l'espace » le fameux film de Stanley Kubrick en 1968 ayant révolutionné le genre.

J.R Dos Santos fait appel au merveilleux et à notre âme d'enfant en nous livrant ce formidable récit. Entre leçons et raccourcis de philosophie sur l'existence humaine, décryptage guerrier d'un pays comme la Russie, ou d'américains toujours prêts à aller de l'avant, le premier tiers de ce livre se dévore tout seul.

Des missions Viking (1976) en sciences pas fictions, ce bouquin est particulièrement intéressant. Hypothèses et vérités sont énoncées assez clairement pour peu que l'on reste concentrés et on avance dans le récit en même temps que notre Tomas est confronté à certaines révélations surprenantes.

Ce bouquin est un énorme pavé très érudit. Scientifique, métaphysique, quantique, philosophique et religieux, il pourra par moment fatiguer avec son jargon, ses longues théories et débats d'idées, mais cette quête de vérités finit par nous apprendre bien des choses finalement.

Certains diront que 300 pages en moins auraient donné un récit plus fluide et concentré, mais ce serait faire injure à un auteur qui se veut précis et qui a fait plus qu'un énorme travail de recherche et de documentation.

La fin haletante est digne d'un scénario hollywoodien et je ne peux que féliciter J.R Dos Santos pour son énorme talent, son sens de la dramaturgie et de la mise en scène. L'auteur est un perfectionniste et cela se sent jusqu'à son dernier paragraphe « Note finale ».

Bien peu sont capables de vulgariser la science par la science fiction et notre romancier y parvient haut la main.


Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM


Pour aller plus loin

.



21/06/2021
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

To Love Somebody de Beyries
Whooz : Beyries ON : Encounter – Bonsound Aimer ... To Love Somebody de Beyries ...
Bateau d'Amoranno
Whooz : Amoranno ON : Bateau - Balandras Editions/Testicules Records Haute mère !...
Première ligne de Kerredine Soltani
Whooz : Kerredine Soltani ON : Première ligne (Disponible en...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies