Fragile est le nuit d'Angelo Petrella

Fragile est le nuit d'Angelo Petrella

Whooz : Angelo Petrella
ON : Fragile est le nuit – Philippe Rey Noir éditions, 2020

Fragile est le nuit d'Angelo Petrella

Chronique de Bruno Delaroque

Avec mes nombreuses lectures annuelles, il m'arrive encore au gré d'achats divers de tomber sur de belles surprises, comme ce « Fragile est le nuit » d'Angelo Petrella. Je ne connaissais ni l'auteur ni la maison d’édition, le pitch de la quatrième de couverture m'a accroché.

Naples la belle est le décor de ce roman. Enfin « la belle », c'est vite dit parce que dans ce quartier de Pausillippe, les apparences sont trompeuses. Le temps a fait son œuvre et le lustre d'antan a fini par se ternir petit à petit. C'est dans le commissariat de ce secteur que travaille Denis Carbone, un flic mis sur une voie de garage à la suite de magouilles et chantages pour lesquels il s'est fait pincer.

Un mariage en berne ; dix ans de cuite et d'oubli finalement jusqu'à ce qu'une riche et séduisante quadragénaire soit retrouvée morte au pied d'une tour dans sa villa. Suicide, meurtre ; enfin une affaire digne de ce nom à se mettre sous la dent pour Denis accro au Macallan et de plus en plus mal en point. Peut-être une occasion pour lui de rebondir !

Ce bouquin rappelle par bien des aspects les grands romans noirs à la Chandler ou à la Ellroy. Clope Rothmans toujours vissée au bec et flasque de whisky à proximité, notre héros est l'archétype du personnage qui tutoie les enfers.

Il ne faut pas longtemps à Angelo Petrella pour créer une ambiance particulière à ce genre de d’histoire, c’est-à-dire nauséabonde et dangereuse; c'est très bien fait.

Enquête à l'ancienne faite d'intuitions et de coups de tête entre deux ou trois lampées de Macallan à toute heure du jour et de la nuit, on se demande si la vérité sera découverte avant que le foie ou un autre organe de Denis Carbone lâchent.

Et c'est là qu'en remuant la merde, on s'aperçoit que visiblement ça dérange du monde et même du beau monde. Les meurtres maquillés en suicides commencent à se répandre et on n'hésite pas à s'en rendre aux forces de l'ordre. Dans ce panier de crabes où des intérêts s'affrontent, on se demande qui est honnête et qui n'a rien à se reprocher. Du rififi chez les notables, ce n'est pas ce qui manque dans ce polar noir à la sauce rital. C’est assez rythmée et on sent les gouttes de sueur ou de peur de notre héros imbiber les pages de cet opus sombre.

Dans cette ville et ce pays ou la Camorra fut toute puissante, on se rend compte que les carnassiers au pouvoir sont quelquefois bien pires. Vision sombre et crasseuse de la ville de Naples, ce roman d'Angelo Petrella est une superbe réussite qui m'a totalement convaincu !


Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM


Pour aller plus loin

.

06/08/2021
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

To Love Somebody de Beyries
Whooz : Beyries ON : Encounter – Bonsound Aimer ... To Love Somebody de Beyries ...
Bateau d'Amoranno
Whooz : Amoranno ON : Bateau - Balandras Editions/Testicules Records Haute mère !...
Première ligne de Kerredine Soltani
Whooz : Kerredine Soltani ON : Première ligne (Disponible en...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies