Docile d'Aro Sainz De La Maza

Docile d'Aro Sainz De La Maza

Whooz : Aro Sainz De La Maza
ON : Docile – acte Sud, 2021

Docile
d'Aro Sainz De La Maza


Chronique de Bruno Delaroque

Nouveauté de cette rentrée littéraire, « Docile » est le 3ème roman de l'écrivain espagnol Aro Sainz De La Maza. Après un brillantissime « Le Bourreau de Gaudi » (Actes sud, 2014) et un plus classique « Les Muselés » (Actes Sud, 2016), j’étais à la fois curieux et impatient de retrouver Barcelone, ville merveilleusement mise en scène par l'auteur, ainsi que Milo Malart, cet inspecteur de la criminelle, tourmenté et toujours en proie à ses démons, remarquable enquêteur.

Quatre victimes, une cinquième dans un état critique, retrouvées dans une villa, un jeune homme commotionné, épuisé et couvert de sang se présentant au poste de police  ; ainsi commence cette affaire, dont on imagine déjà qu'elle sera difficile.

Comme à son habitude l'auteur prend son temps. Scène de crimes et son environnement sont un bijou de description et de précision. On a l'impression d'être sur place, de sentir les odeurs et d'assister les intervenants. C'est pointu, complet, long trouveront certains, mais Aro Sainz de La Maza aime intégrer le lecteur à son récit comme je l'avais constaté lors de ses précédents opus.

Un coupable évident que tout semble accabler, des interrogations en masse, voilà ce qu'il y a au menu de l'inspecteur Milo Malart. Mais on sait avec cet écrivain que la vérité sera complexe et difficile à débusquer.

Inextricable est ce roman avec la vie des uns et des autres faites d'apparences, de faux semblant et d'illusions. Plongée dans des vies difficiles, celles d'éventuels suspects, des flics, des voisins, bref de tout le monde, nous avons sous la plume de l'auteur une peinture sociale assez réaliste.

Le vernis est pourtant bien épais et il faut arriver à la moitié du scénario pour que l'on voit certains masques tomber et des vies se fissurer encore plus.

J'ai eu l'impression de me retrouver par moment dans un Chabrol ou un livre de Peter May où la vie est longuement disséquée avant que le stupre de l'existence ne jaillisse en pleine figure.

Vous aurez droit à une scène d'interrogatoire hallucinante. Un combat de boxe version poids lourd entre l'inspecteur et un suspect. Violente et étourdissante, une séquence cinématographique filmée en huis clos, une opposition de style, à la vie à la mort ! On a le droit de trouver ça génial, moi j'ai trouvé ça long, un peu comme l'ensemble de ces 480 pages.

Ce livre est un vrai roman noir au sens propre et figuré. On voit beaucoup de gens que la puissance de l'argent semble faire briller, mais on y croise aussi des schizophrènes dangereux malmenés par l'existence. Ce scénario est assez alambiqué, assez dingue même, puisqu'il englobe plusieurs affaires, mais j'ai eu un peu de mal à l'adouber. Cela reste une bonne peinture sociale et glaçante, dans une ville qui ne brille plus de la même lumière, particulièrement lorsque des attentats islamistes viennent la secouer et semer la peur à chaque coin de rue.

Si on retrouve les mêmes personnages et beaucoup d'ingrédients des deux précédents ouvrages avec la vie de notre inspecteur, il me manque quand même la magie de ce formidable premier livre, avec cette folle intrigue dans une Barcelone flamboyante.

Milo Malart, lui est au meilleur de sa forme, enfin façon de parler. Il arrivera à résoudre cette affaire comme d'habitude avec ses intuitions et un grand numéro d'équilibriste.

Notre auteur a du style, de sacrés personnages, mais ce « Docile », tout comme « Les Muselés » est un cran en dessous du fameux « Le Bourreau de Gaudi ».


Aro Sainz De La Maza sur WHOOZONE.COM
Chroniques de Bruno delaroque


Le Bourreau de Gaudi

Les Muselés

Docile



Pour aller plus loin

https://www.actes-sud.fr/catalogue/docile



.

25/10/2021
Retour
Commentaires
You must be logged in to post a comment

Derniers Articles

Je m'en vais de Stéphanie Acquette
Whooz : Stéphanie Acquette ON : Diaporama – Sanctuaire...
To Love Somebody de Beyries
Whooz : Beyries ON : Encounter – Bonsound Aimer ... To Love Somebody de Beyries ...
Bateau d'Amoranno
Whooz : Amoranno ON : Bateau - Balandras Editions/Testicules Records Haute mère !...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies