Un été 48 Emmanuel Prost

Un été 48 Emmanuel Prost

Whooz : Emmanuel Prost
ON : Un été 48 (De Borée, 2016)

L’été de leurs 15 ans

« Un été 48 » est un roman qui vous prend au cœur. Un roman « bulle de champagne », comme le décrit son auteur, Emmanuel Prost. Laissez-vous enivrer.

Le pitch. « Un été 48 suit le parcours d’un groupe de mineurs du Nord en vacances à La Napoule au château acheté par la compagnie des Houillères en 1947, « Le Château des Mineurs ». On y suit plus particulièrement les amours d’Etienne Marquet dit « Tienot », galibot, et de Bella Spielmann, fille du directeur de lieux.

« Un été 48 » vaut pour cette histoire d’amour avec ses balbutiements, son compte à rebours et sa tragédie et pour la galerie de portraits qu’il développe. Emmanuel Prost a choisi d’envoyer quatre familles de mineurs en vacances. Autant de caractères. Parmi ces familles on s’attachera plus particulièrement aux personnages de Jedgé et de Maria, sa femme. D’un mot Emmanuel Prost arrive à dépeindre les destinées simples de ses personnages. L’une des grandes forces de son troisième roman « Régionaliste ».

L’auteur de « La descente des anges » et des « Enfants de Gayant » (tous deux édités chez « De Borée ») profite du compte à rebours imposé par la période des vacances pour tenir en haleine son lectorat. Quinze petits jours à La Napoule ! Soit la durée de l’Histoire entre Tienot et Bella – quoi que !

Emmanuel Prost est un auteur malicieux qui alterne les points de vue de ses deux héros à la première personne. Ceux de Tienot et de Bella. Leur histoire c’est un peu également « notre histoire ». Celle qu’on a vécue, celle qu’on aurait voulu vivre. « Un été 48 » est un roman universel. 

« Un été 48 » est un roman « feel good ». Ses chapitres sont consacrés aux temps des vacances avec ses joies, mais avec un arrière fond tragique, notamment celui constitué par les blessures du second conflit mondial.

Franck Thilliez le confie souvent, un roman peut s’écrouler dans ses derniers chapitres. Le final d’ « Un été 48 » vous frappera tel un uppercut. « Un été 48 » fait partie de ces romans que l’on n’oublie pas.  

Emmanuel Prost est un grand romancier.


Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM


Pour aller plus loin


.

23/12/2016
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

L'édition 2022 du Touquet Music Beach Festival
Whooz : Touquet Music Beach Festival ON : Le Touquet Focus sur...
L'édition 2022 du Festival plein air de Douai
Whooz : Festival plein air ON : Douai Focus sur le Festival plein...
L'édidtion 2022 des Malins Plaisirs
Whooz : Les Malins Plaisirs ON : Montreuil sur Mer Focus sur...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies