Le Vase rose d'Eric Oliva

Le Vase rose d'Eric Oliva

Whooz : Eric Oliva
ON : Le Vase rose. Editions Taurnada, 2018

Tao, mon fils

Le Vase rose (Ed. Taurnada) d'Eric Oliva

Argument. Et si votre pire cauchemar devenait réalité ? Quand votre vie bascule, vous avez le choix : sombrer dans le chagrin ou tout faire pour vous relever. Frédéric Caussois a choisi. Pour lui, aucun compromis, il doit savoir, connaître la vérité.

L'un des pires cauchemars de parents est la perte de leur(s) enfant(s). Cette perte sera soudaine pour les Caussois, leur fils Tao, 9 ans, disparaissant suite à la prise d'un médicament s'avérant être empoisonné. Erreur médicale, volonté humaine, nul ne peut le dire. Alors que monde de Frédéric Caussois s'écroule il lui est vital de mener son enquête. Jusqu'à connaître la vérité.

Avec « Le Vase rose » Eric Oliva, écrivain exerçant le métier de policier, s'inscrit dans la réalité. La réalité de l'enquête, et la réalité des relations humaines à partir de la perte d'un enfant. Dans son dernier opus Eric Oliva donne ainsi à suivre les parcours tortueux de Frédéric et de Luan, son épouse démissionnaire. Rapidement une question obsédante hante le lecteur, celle de savoir quelle solution il aurait prise à la place de Frédéric Chaussois. Devant une justice qui, pour lui, n'est pas assez rapide, ce dernier décide de mener lui-même son enquête profitant de toutes les aides et opportunités qui s'offrent à lui, ou qu'il se crées. Le lecteur sera ainsi au même niveau que le héros. Menant l'enquête en sa compagnie, avec ses avancées, et ses doutes. Jusqu'au dénouement final – inattendu (mais logique).

De l'enquête. Il s'agit d'une sorte de course contre le temps. Parallèlement au décès de Tao les chats de la commune de Montagny (petite bourgade au sud-ouest de Lyon, lieu principal de l'action) sont retrouvés empoisonnés au cyanure, le poison qui a justement causé la mort du fils des Caussois. Les deux affaires sont-elles liées ? Frédéric Caussois mènera son enquête souvent à la limite de la légalité. « Nécessité fait force de loi » dit-on. Le travail de deuil de Frédéric Chaussois se doit de passer par sa recherche de la vérité.    

Ecrit dans un style fluide et efficace, « Le Vase rose », avec son parti pris de réalisme, est un livre qu'on lâche difficilement avant d'en connaître le dénouement.

Du titre. « Le Vase rose », un titre énigmatique et judicieux. Un titre pour traduire l'enfance brisée. « Le Vase rose » est dédié à la petite Clara (20 novembre 2009 – 17 juillet 2017), selon les propos d'Eric Oliva : « Une petite étoile dans le ciel qui aura illuminé la vie de ses parents ». La vie de cette dernière s'est brisée comme un certain vase rose cassé par le Petit Nicolas, le héros de Gosciny. « Le Vase rose » tient son titre d'une Nouvelle extraite des « Récrés du Petit Nicolas » : « Le vase rose du salon ». Cette dernière, citée dans le livre d'Eric Oliva commence ainsi : « J'étais à la maison, en train de jouer à la balle, quand, bing ! J'ai cassé le vase rose du salon. Maman est venue en courant et moi je me suis mis à pleurer … ».   

 

Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM

 

Pour aller plus loin

https://www.taurnada.fr/catalogue/thriller/lvr/

 

.

12/09/2018
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

To Love Somebody de Beyries
Whooz : Beyries ON : Encounter – Bonsound Aimer ... To Love Somebody de Beyries ...
Bateau d'Amoranno
Whooz : Amoranno ON : Bateau - Balandras Editions/Testicules Records Haute mère !...
Première ligne de Kerredine Soltani
Whooz : Kerredine Soltani ON : Première ligne (Disponible en...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies