Les enfants de Lazare de Nicolas Zeimet

Les enfants de Lazare de Nicolas Zeimet

Whooz : Nicolas Zeimet
ON : Les enfants de Lazare – Jigal, 2018

Les enfants de Lazare
de Nicolas Zeimet

Chronique de Bruno D

« Un thriller magistral » annonce le bandeau de couverture tout de rouge vêtu ! En réalité, c'est bien plus que cela tellement le dernier livre de Nicolas Zeimet est riche dans les thèmes abordés. « Les enfants de Lazare » est une réflexion profonde autour de l'adoption, et des pays pauvres, supermarchés ouverts à la cupidité des occidentaux croyant pouvoir tout acheter. On y parle origine, racines et des vies que l'on monnaye ou détruit. On y parle également des NDE (expériences de vie après la mort) en soulevant une quantité de questions métaphysiques, religieuses et légales. Votre conscience et votre façon de voir le monde seront certainement quelque peu ébranlées au fur et à mesure de la progression de l'intrigue.

Avec « Les enfants de Lazare », bien loin des paysages grandioses et montagnes arides de l'Utah où se situait son précédent roman, Nicolas Zeimet nous propose un grand voyage au cœur de nos certitudes occidentales et nous entraîne au plus profond d'un pays envoûtant, verdoyant et mystérieux : le Cambodge.

Une aventure imaginée à partir d'une rencontre impromptue dans une laverie parisienne entre Pierre Sanak, un JRI (Journaliste Reporter d’Images) de France Télévisions, et Agathe une jeune femme artiste, d'origine cambodgienne, fantasque, poète, chanteuse.......et adoptée. Un rendez-vous bref et intense qui va bouleverser la vie de Pierre.

A travers cette histoire prenante, Nicolas Zeimet nous fait découvrir un Cambodge magnifique, hors des sentiers battus, avec ses terres détrempées et sa végétation luxuriante baignée d'une moiteur difficilement supportable pour les européens que nous sommes. Véritable enquête journalistique en même temps que radiographie d'un territoire, Zeimet nous projette au cœur de cette contrée avec ses descriptions pittoresques. On se prend un énorme bol d'humidité dans ce pays rongé par la pauvreté, la corruption à tous les niveaux, et où la liberté de la Presse est plutôt une vue de l'esprit.

Entre passé récent avec les Khmers, villages flottants et histoire ancienne avec les nombreux temples dont le plus connu est celui d'Angkor, traditions culinaires et culturelles, cette immersion au plus profond de l'âme d'un peuple et d'une population nous est délivrée avec précision et justesse à tel point que nous avons l'impression d’être en compagnie de Pierre. Sous une frondaison et la canopée d'une jungle oppressante, Pierre tente de comprendre et de trouver ce qu'il est venu chercher : des réponses. Choc des cultures, dépaysement total avec l'arrivée en Chine puis au Cambodge, barrage de la langue, il aura besoin de toute la complicité de son fixeur, Kheum Duong, fin connaisseur des coutumes et us de son pays pour essayer de renouer quelques fils.

« Les enfants de Lazare » est un bouquin à la fois sombre et lumineux, où la vie, la survie est fragile. Sous le couvert de la science, on peut commettre les pires exactions. A l'ouest ou à l'Est, c'est toujours la même rengaine, les mêmes turpitudes, pas de répit pour l'ignominie dès qu'un peu de billets verts est en jeu !

Livre magistral par les sujets abordés et la façon dont ils sont traités, je ne peux que féliciter Nicolas Zeimet et vous inviter à partir au Cambodge en compagnie de Pierre Sanak.

Félicitations également à la maison Jigal qui publie de nombreuses pépites noires bien calibrées et découvre de nouveaux auteurs pour notre plus grand plaisir. De Jacques Olivier Bosco à Jacques Bablon, Philippe Hauret, Janis Otsiemi ou encore Sophia Mavroudis et Chloé Medhi, Pascal Martin, Pierre Pouchairet, Philippe Georget, autant d’auteurs et de livres qui sont bien souvent des premières publications.

Avec cette deuxième publication, Nicolas Zeimet complète un bien fameux catalogue et après un très réussi « Retour à Duncan's creek », signe une superbe histoire aux thèmes profonds, parfaitement servis par une écriture fluide et limpide. On en redemande et j'en viendrais presque à dire : « allez-y les yeux fermé, c'est du Jigal ! »

 

Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM

 

Pour aller plus loin

 

.

04/02/2019
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

Focus sur l'édition 2020 du Festival CineComedies
Whooz : Festival CineComedies ON : Lille Focus sur la 3ème...
Les contes de Papy Jimmy en audiobook
Whooz : Jean-Marc Demetz ON : Les contes de Papy Jimmy en audiobook ...
Désoxy de Jean-Marc Demetz en audiobook
Whooz : Jean-Marc Demetz ON : Désoxy en audiobook ...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies