Sale temps pour le pays de Michaël Mention

Sale temps pour le pays de Michaël Mention

Whooz : Michaël Mention
ON : Sale temps pour le pays – Rivages Noir, 2012

Sale temps pour le pays
de Michaël Mention

Chronique d’Eppy Fanny

Avril 2019. J’ai découvert « Sale temps pour le pays » lors de l’édition 2018 de Saint-Maur en poche. Le 3ème salon de littérature policière de Fargues-Saint Hilaire (Aquitaine) arrivant (plus précisément le 11 mai prochain !), il était grand temps que je retrouve la plume de Michaël Mention  

.

Avec son « Sale temps pour le pays » paru en 2012 aux éditions Rivages Noir, Mickaël revisite avec talent l’affaire de l’éventreur du Yorkshire : Peter William Sutcliffe, né le 2 juin 1946 à Bingley, est un tueur en série anglais. Entre 1975 et 1980, il assassine 13 femmes, prostituées pour la plupart. Il agresse violemment 7 autres femmes. Surnommé « l’éventreur du Yorkshire », il est considéré comme l’un des pires tueurs en série anglais de l’après-guerre. Il purge une peine d’emprisonnement à perpétuité dans un hôpital psychiatrique.

.

Sale temps pour le pays

L’histoire

Le roman nous plonge dans une page de l’histoire de l’Angleterre compliquée. De 1975 à 1981, le chômage, la montée du fascisme (via le National Front) contrée par les antis, le jubilé de la Reine, la mort de Chaplin, l’arrivée de la Dame de Fer au pouvoir, le tout sur les musiques de l’époque qui rythment toute la lecture. Ne pas oublier que c’est le FMI qui a sauvé l’Angleterre en 1976. Puis il y a ces meurtres abominables signés « Jack l’Eventreur » qui se joue de la police et des journalistes. Des meurtres qui se produisent en pleines rumeurs de corruptions au sein du Département de la Police Londonienne et qui entachent toute une profession.

Des prostituées de métier ou occasionnelles (les temps sont durs pour tous), sont assassinées dans le nord de l’Angleterre. Plus qu’assassinées, massacrées à coups de marteau, de couteau. Une boucherie sans nom.

Georges Knox, policier émérite du C.I.D., est chargé de l’enquête du 1er meurtre. Un grand balèze pas vraiment diplomate et ayant la main lourde. Lui ce qu’il veut c’est des résultats.

Il va devoir collaborer avec d’autres services, car le tueur change régulièrement de terrain de jeu. Des tensions, des affinités. Le R.I.O. est créé. Un travail titanesque qui va se poursuivre pendant plusieurs années alors que Georges doit gérer la maladie de sa femme, puis son décès.

Lorsque l’assassin va s’en prendre à une jeune fille, l’opinion va s’affoler, enfler et exiger des résultats. Les putains peuvent mourir mais pas les jeunes filles et les femmes « comme il faut ».

Une pute de 29 ans va survivre à l’agression du tueur ! Enfin l’espoir d’obtenir des indices et une piste à suivre.

Georges ne lâchera jamais, malgré un creux légitime, et même après la dissolution du  R.I.O. il continuera coûte que coûte. Il est certain d’avoir trouvé le coupable. Mark le soutiendra. Qui eût cru que ces deux-là deviendraient amis ?

.

L’avis d’Eppy

Avec « Sale temps pour le pays » Michaël Mention nous offre un roman sombre et fort. Le lecteur est plongé au cœur de l’enquête et ne peut la lâcher. Puis le personnage de Richard Knox est attachant et humain. On ne peut que le comprendre et partager ses tourments.

Cette période je l’ai connue. Je suivais les informations, et pas que pour le rugby. Certaines musiques que cite Michaël, restent, encore aujourd’hui, des références pour moi. Et lorsque l’auteur parle de « Midnight Express », un film qui m’a percutée lors de sa sortie vous aurez compris que l‘immersion dans ce roman a pour moi été totale. Un pur bonheur que ce retour en arrière. Mieux qu’un lifting.

J’ai retrouvé avec plaisir l’écriture de Michael Mention et je n’ai lâché ce livre que lorsque je suis arrivée à la fin. Merci !

 

Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM

 

Pour aller plus loin

 

.

10/05/2019
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

Le tome 2 du Salon du Livre Jeunesse
Whooz : Atrebatia ON : Arras Focus sur le tome 2 du Salon du Livre...
L'édition 2020 d'Atrebatia
Whooz : Atrebatia ON : Arras Focus sur l'édition 2020 d'Atrebatia Atrebatia -...
Rencontre avec 3 finalistes du PLIB2020
Whooz : Anthelme Hauchecorne, Georgia Caldera, Louise Le Bars ON :...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies