Rencontre avec Arnaud Codeville

Rencontre avec Arnaud Codeville

Whooz : Arnaud Codeville
ON : Dans les meilleures librairies, en ligne et en Salons.

Rencontre avec Arnaud Codeville
autour de « Parasite »

Son œuvre ne compte « que » trois ouvrages mais il est déjà une référence après des amateurs de littératures de l'imaginaire. Sans maison d'édition, indépendant, l'auteur respectivement de « La tour de Sélénite » (2015), de « 1974 » (2016) et de « Parasite » (2019) a vu, dès la sortie de son premier ouvrage, son travail reconnu pour son originalité et sa qualité. Rencontre avec Arnaud Codeville autour de « Parasite », son nouveau succès.

Arnaud, avant que nous n'abordions « Parasite », pourriez-vous nous « pitcher », respectivement « La tour de Sélénite », « 1974 » et « Parasite », vos trois romans ?

La tour de Sélénite. En un mot : huis-clos... - Huis-clos dans un phare. L’universite de Lille a acheté un phare abandonné depuis 40ans en vue d’en faire un musée océanographique. Une équipe composée d’étudiants et de prof pour en faire l’état des lieux. Mais rien ne va se passer comme prévu.

1974. 1974 suit l'histoire de Joël, un inspecteur de police à la dérive suite à un drame familial. Ce dernier sera remis en selle par son chef qui lui confie un cambriolage. Peu à peu il découvre que cet acte n’est qu’une facade et qu’il est lié à la « disparition » d’une ado en 1974. Petit à petit l'enquête dérivera vers le paranormal.

Parasite. « Parasite » est un roman que j'ai écrit en un an et demi, sa structure est différente de mes deux premiers. « Parasite », pour moi, était un défi, un hommage à la région Nord avec une multitude de thèmes tel celui des années 80 (période dont je suis un grand fan) ou encore celui des mineurs. Son action se déroule à Wallers Aremberg. On y suit principalement le parcours de Ben, personnage qui y vit un calvaire de par son père alcolo, son seul échappatoire, c'est ses potes. Ses amis avec qui il va tomber sur un vieux monastère lors d'une virée en vélo dans la forêt de Raismes. Curieux, le groupe partira à la découverte de ce mystérieux bâtiment (avec catacombes, évidemment !). Au bout d'un tunnel ils découvriront une crypte, murée, condamnée, qui une fois ouverte libérera un démon. Voilà pour le pitch, je ne peux en dire beaucoup plus !

Pourquoi avoir choisi les années 80 ?
Choisir les années 80 me permet de rendre hommage à la pop culture. Mon roman laisse transparaître une nostalgie sans pour autant aller à dire, comme Cabrel : « C'était mieux avant ».

A l'énoncé de votre pitch, avec ce groupe de jeune, la libération d'un démon, il apparaît un rapprochement que l'on puisse faire avec « Le signal » (Albin Michel, 2018) de Maxime Chattam. Il est drôle de constater que ces deux ouvrages soient sortis en même temps !
Tout comme Maxime Chattam, Stephen King, Graham Masterton et bien d’autres, je joue avec les thèmes inhérents au Fantastique.

Quel a été votre process d'écriture ?
Pour « Parasite », j'ai imaginé la fin avant d'écrire le début du livre. On peut dire que j’ai écrit le livre à l’envers.

Pourquoi est-il si important que tout ou partie de vos actions, ce dans vos trois ouvrages, se déroulent dans le Nord de la France ? 
Je suis nordiste, et je suis attaché à ma région. Je trouve drôle de faire figurer mes actions dans un cadre régional.

Vos actions pourraient très bien se dérouler aux Etat-Unis ! (Ce qui serait plus logique, et plus simple !)
J’aurais beaucoup plus de difficulté à décrire des us et coutumes que j’ignore.

Quelles sont vos influences ?
Graham Masterton et H. P. Lovecraft (L’auteur a un tatouage de l'écrivain sur le bras droit (Ndlr)) sont mes influences auxquelles j'ajouterai celles des jeux de rôles. Je suis venu à l'écriture grâce aux jeux de rôles.

Si mes influences sont Masterton et Lovecraft, aucun de mes livres ne rend hommage directement à l'un de ces « maîtres » mais plutôt aux thèmes du paranormal tels que : La possession, les fantômes ou encore les maisons hantées. Pour « Parasite » il s'agit également d'un hommage aux films des années 80 tels « Evil Dead » ou « Braindead », des films d'ambiance.

Pourquoi êtes-vous sans maison d'édition (en d'autre mots, pourquoi êtes-vous un auteur indépendant) ?

Je n'ai jamais fait la démarche de me faire éditer. Dès « La tour de Sélénite » j'ai choisi l'auto-édition. Je suis attaché à la liberté qui n'est offerte par ce mode d'édition. Entre indépendant nécessite du temps, mais il permet la maîtrise complète de toute les étapes de la création. Cela me permet, par exemple, de maîtriser les couvertures de mes livres (Le premier contact avec le lecteur).

Quels sont vos projets ?

Je suis actuellement sur mon 4e roman. J’ai fait pas mal de salons pour promouvoir ces derniers mois. Une fois que le livre est terminé, l’aventure commence.

Pour les excellents retours dont vous bénéficiez tant en Salons que sur le Net, pour avoir, entre autre, reçu la « Plume Francophone d'or » par les lecteurs d’Amazon pour « 1974 », comme vous le dites : « l'aventure mérite d'être tentée » ...

Oui, bien sûr. L'aventure mérite d'être vécue. Le seul bémol que j'ai à formuler concerne les téléchargements illégaux. Le piratage de « Parasite » est intervenu le deuxième jour après sa sortie ! Alors qu’il était à seulement 0,99€ ! On peut prentendre que je suis « victime de mon succès ». Sauf qu'être piraté n'est pas forcément être lu, mais ça reste du vol. Le vol d’un an et demi de travail !

Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM

Pour aller plus loin
https://www.arnaudcodeville.fr/

 

.

14/05/2020
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

Il ou Elle de Marc Fichel
Whooz : Marc Fichel ON : #il ou #elle - Faubourg du Monde / Absilone Il ou Elle de...
Tokyo de Louis Arlette
Whooz : Louis Arlette ON : Tokyo (Des Ruines et des Poèmes - Le Bruit Blanc,...
Keep On Rollin de Fatbabs
Whooz : Fatbabs ON : Holiday - Big Scoop Records, 2019 Keep On Rollin Nel extrait...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies