La lionne rouge de Marion Cabrol

La lionne rouge de Marion Cabrol

Whooz : Marion Cabrol
ON : La lionne rouge – Hugo Poche, 2020

La lionne rouge de Marion Cabrol

Chronique de Bruno Delaroque

C'est toujours un plaisir de découvrir une nouvelle auteure, un premier roman et lorsque les éditions Hugo m'ont proposé ce titre, je n'ai pas hésité bien longtemps.

Le zoo d'Amnéville, l'hiver, le froid, une ronde de nuit effectuée par deux gardiens révèlent une macabre découverte : un corps déchiqueté flottant dans l'enclos des ours polaires. Suicide, meurtre, autant d'interrogations que l'enquêteur Eric Belt, fraîchement muté dans la région va devoir résoudre.

Certains passages en italique alternent avec le récit classique et concerne, on le comprend au fur et à mesure, l'enfance et l'évolution de « la lionne rouge ». J'avoue que cela m'a un peu dérouté. Néanmoins, il faut bien avouer que Marion Cabrol possède un talent formidable pour la mise en situation de son histoire.

Le roman commence avec la scène effroyable de la découverte d'un corps dans une ambiance surréaliste de presque fin du monde, un zoo noyé dans le froid, le brouillard et l'angoisse. Une mise en scène glaciale et étourdissante, longue, à tel point que l'on sent le froid nous mordre comme si on y était.

Ambiance malsaine également lorsque l'on découvre peu à peu la lionne rouge dans les passages en italique. Le mal est partout, caché et larvé, mais présent sans que l'on sache où il se situe exactement.

Le zoo et ses animaux, ceux qui font briller les yeux des enfants n'est que la partie apparente de l'iceberg. Ici, le fonctionnement et l'univers des parcs animaliers est parfaitement décortiqué par une écrivaine connaissant bien le sujet. Le quotidien des soigneurs, les difficultés de rentabilité, les dérives comme la maltraitance animale, le trafic, les mouvements activistes ; chaque aspect est plus ou moins évoqué, détaillé, et c'est terriblement intéressant.

Tout cela donne de la consistance à l'intrigue bien servi par une foule de personnages quelquefois un peu bourrus et mystérieux, quelquefois horripilants, et de temps en temps sympathiques. Les barrières sont longues à tomber dans ce petit monde où tous parlent en cachette, en petits groupes, mais ne disent pas grand-chose à la police.

Mais qui est donc cette lionne rouge ? Et si notre enquêteur conclue rapidement à un suicide, on se demande s'il ne s'est pas trompé, s'il n'a pas clôturé un peu vite ?

Il faut attendre la toute fin du roman pour entrevoir la ou les vérités et que le lecteur commence à comprendre.

Malgré un rythme pas toujours régulier, j'ai pris plaisir à découvrir ce premier récit de Marion Cabrol. On sent bien que Marion en a sous le pied et la chute de son histoire est plutôt réussie. Elle nous plonge en apnée dans un univers bien particulier avec un style percutant et prometteur.

Notez que « La Lionne rouge » est directement sortie en poche dans une très belle livrée avec couverture à rabats et papier de qualité ; le tout pour un prix modeste.

 

Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM

 

Pour aller plus loin

 

.

06/07/2020
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

Préliminaires d'Almée
Whooz : Almée ON : Préliminaires (on « Plonger...
Je ne touche plus by Boule
Whooz : Boule ON : Je ne touche plus Confiné/Déconfiné Je ne...
Feuille de route de Morgane et Jeff
Whooz : Morgane & Jeff ON : Feuille de route (on « Atlas...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies