Tiger d'Eric Richer

Tiger d'Eric Richer

Whooz : Eric Richer
ON : Tiger – Editions de l'Ogre, 2021

Tiger d'Eric Richer

Chronique de Bruno Delaroque

C'est toujours un plaisir de découvrir un nouvel auteur (ici, Eric Richer) et une nouvelle maison d'édition (j'ai nommé : Les éditions de l'Ogre). Merci à l'agence Trames pour son formidable travail de promotion.

Avec « Tiger » c'est une plongée dans un monde très différent du notre qui nous est proposée. En 50 pages, l'ambiance est peinte et le décor est posé. C'est l'Asie, en l'occurrence celle de la Chine, et c'est brutal pour nos regards d'européens.

Crasseux, poisseux, violent et glauque, fumant et brutal, c'est une plongée urticante dans un univers particulier aux codes bien différents. Nourritures bizarroïdes, combats de chiens dressés tels des machines de guerre ; malheur aux vaincus puisqu'on les mange en brochettes ! C'est dans cette galaxie dérangeante que l'auteur situe son scénario.

L'histoire de Xujin, Esad et Tiger sera pour Eric Richer l'occasion de dépeindre un monde à l'équilibre précaire où on ne sait même pas si le bonheur peut exister.

« Tiger » est un formidable roman noir, décalé de par son cadre, la Chine contemporaine, et servi par une écriture incisive et coupante comme une lame de rasoir. On est absorbé par ces 256 pages de la même façon que l'on est vite écœuré par la puissance des descriptions et l'atmosphère grouillante et piaillante, sorte de chaos permanent naturel !

Alors bien sûr, les personnages sont un peu, beaucoup à la dérive ; bien sûr on parle d'amour un peu, beaucoup, avec l'espérance que chacun puisse trouver un petit coin de paradis, un refuge, un endroit où se mettre à l'abri.

Mais il y a toujours ce corps, ces corps, qui sont de la marchandises, des outils ou des armes et finalement il n'y a pas beaucoup de place pour l'amour.

Ce que je retiendrais surtout de ce bouquin oppressant, c'est une espèce de répulsion et d'aversion parfaitement rendue par Eric Richer. J'ai l'impression que de chaque mot et de chaque page dégouline une espèce de boue nauséabonde ; chaque phrase sonne comme un uppercut ou un glas, celui de nos illusions perdues et de l'innocence envolée de tous ces personnages.

« Tiger » est glaçant, immonde, à la limite du supportable, mais c'est une autre culture, une autre fange que l'auteur nous rapporte avec talent, une certaine violence...et une certaine audace.

Très intéressant, mais attention cependant, âmes sensibles s'abstenir !


Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM


Pour aller plus loin

http://www.editionsdelogre.fr/books/view/Eric-Richer-Tiger




.

14/01/2021
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

To Love Somebody de Beyries
Whooz : Beyries ON : Encounter – Bonsound Aimer ... To Love Somebody de Beyries ...
Bateau d'Amoranno
Whooz : Amoranno ON : Bateau - Balandras Editions/Testicules Records Haute mère !...
Première ligne de Kerredine Soltani
Whooz : Kerredine Soltani ON : Première ligne (Disponible en...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies