Jusqu’en enfer de Stéphane Marchand

Jusqu’en enfer de Stéphane Marchand

Whooz : Stéphane Marchand
ON : Jusqu’en enfer - Fleuve Noir, 2022

Jusqu’en enfer de Stéphane Marchand

Chronique de Bruno Delaroque

Ce deuxième roman de Stéphane Marchand démarre avec une mort bizarre à Paris et une opération des forces spéciales françaises à l'étranger avec le capitaine Maxime Barelli. Maxime, que l'on retrouve avec plaisir (« Face Mort » Fleuve éditions, 2020) est le bras armé, discret et électron libre de la DGSE, quand il faut éliminer dans le secret des individus dangereux pour la France.

Intriguant dès le départ, on se dit qu’avec cette mort suspecte, on devine déjà un scénario orienté vers des nouvelles technologies. En vingt-cinq pages, il y a déjà beaucoup de cadavres et ce n'est pas pour déplaire au lecteur que je suis. Le lieutenant Braque qui est sur l'enquête parisienne va aller de surprise en surprise. Le monde évolue diablement vite et ce qui se prépare fait froid dans le dos. La fiction, la réalité, bien peu d'écart entre ces mondes-là, et on se demande même si la réalité n'est pas à la traine.

Ce thriller devient haletant alors que l'intrigue se révèle peu à peu et il devient difficile à lâcher. Ce que Stéphane Marchand nous propose fait peur. Lorsque le film « Ennemi d'état » de Tony Scott était sorti (1998) avec Will Smith et Gene Hackman, nous avions tous écarquillé les yeux en disant : « C'est de la fiction, du cinéma, c'est impossible » cette espèce de surveillance H 24 par les nouvelles technologies. Hier j'ai reçu sur mon smartphone comme tous les mois le résumé de mes activités et déplacements du mois dernier via Google. Ce que dénonçait Tony Scott dans son film il y a plus de vingt ans est aujourd'hui plus que réel ! Alors, oui, ce que nous propose Stéphane Marchand dans ce scénario complètement fou, ça interpelle et ça devrait drôlement nous inquiéter !

Terrorisme barbare et terrorisme technologique font de ce titre une bombe à retardement ouverte sur le futur. Maxime Barelli est au charbon sur tous les fronts à travers le monde et cela n'est pas forcément très rassurant. Il y a trop de choses que le commun des mortels ne sait pas, ne voit pas, sauf quand ça lui tombe sur le coin de la gueule comme un soir de novembre au Bataclan.

Le danger est bien plus proche de nous que nous ne le pensons. On nage en pleine fiction où les motivations des uns et des autres sont floues. La folie, la domination et le fric sont toujours de puissants moteurs et la vie humaine pèse bien peu à côté de ces « arguments » et de la soi-disant avancée scientifique.

Braque d'un côté et Barelli de l'autre sont les chevaliers des temps modernes, remparts officiels et feutrés contre ces cinglés de tous bords.

Une histoire folle de manipulation et de violence, un récit glaçant à l'heure où l'on se pose tous des questions sur ce fameux vaccin ARN qu'on vient de nous inoculer. Et si…. ?

Pouvons-nous faire confiance à ces scientifiques à l'intelligence certaine, et à ces laboratoires aux motivations et financements flous ? Argent et recherches pour guérir ou éradiquer, utilisation militaire, on n'est plus dans forcément dans l'utilisation pacifique surtout lorsque tourne autour services secrets et autres officines du renseignement. Faites votre choix Messieurs Dames, rien ne va plus et l'avenir qui se dessine est une vraie boite de Pandore.

Des terrains de chasse du Centrafrique en passant par nos laboratoires ultrasecrets, c'est un voyage où des apprentis sorciers ne reculent devant rien. L'horreur et l'inconscience sont à un niveau tel que moralité, philosophie et éthique n'existent plus.

Entre les faux amis et les vrais traîtres, les vrais amis et les faux traîtres, on ne sait plus qui croire et qui est dans quel camp. Ne vous y méprenez pas, on revient ici au classique combat du bien contre le mal, mais où se situe le curseur ? Est-il si facile de s'y retrouver lorsque les intérêts des uns interfèrent avec ceux des autres ? Le côté obscur n'est jamais bien loin.

Maxime et Braque sont-ils de taille pour comprendre les tenants et les aboutissants ? Sont-ils capables d'empêcher cette folie ? Rien n'est moins sûr et vous devrez aller jusqu’au bout de ce scénario stupéfiant pour le savoir.

Cet effrayant synopsis n'a pas fini de nous hanter. Le monde va trop vite et les menaces sont de plus en plus multiples. La science-fiction d'hier devient la réalité d’aujourd’hui et une série comme « L'homme qui valait 3 Milliards » (1973-78) n’est déjà plus qu'une illusion lointaine. Edifiant !


Stéphane Marchand sur WHOOZONE.COM
Chroniques de Bruno Delaroque

Face Mort

Jusqu'en enfer



Pour aller plus loin


.

13/07/2022
Retour
Commentaires
You must be logged in to post a comment

Derniers Articles

L'édition 2022 du Touquet Music Beach Festival
Whooz : Touquet Music Beach Festival ON : Le Touquet Focus sur...
L'édition 2022 du Festival plein air de Douai
Whooz : Festival plein air ON : Douai Focus sur le Festival plein...
L'édidtion 2022 des Malins Plaisirs
Whooz : Les Malins Plaisirs ON : Montreuil sur Mer Focus sur...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies