La faille de Franck Thilliez

La faille de Franck Thilliez

Whooz : Franck Thilliez
ON : La faille – FleuveNoir, 2023

La faille
de Franck Thilliez


Chronique de Bruno Delaroque

Franck Thilliez revient sur le devant de la scène comme chaque année au cours du printemps avec son nouveau roman. C'est toujours une sortie très attendue par ses nombreux fans et un gros plaisir de retrouver une fois sur deux Sharko et sa bande. Que nous a-t-il réservé cette fois-ci avec « La faille », de quel thème va-t-il choisir de parler ? Ce sera le sens de ce billet. Une analyse sans rien révéler où je vous dirais tout en ne vous disant rien.

Un chapitre suffit pour nous plonger dans l'ambiance et amorcer notre intérêt. Des enquêteurs en planque, une nuit froide de novembre et c'est parti pour ce thriller de « Maître Thilliez ».

Puis vient la peur avec une interpellation qui dérape. Description précise, comme si une caméra embarquée à l'épaule suivait l'action ; adrénaline, suspense, effroi, l'auteur affiche une fois de plus son savoir-faire pour chambouler les lecteurs et leur signifier que comme ses héros, nous allons souffrir.

Rien à dire sur ce début prometteur !

Conditions de flics, risques du métier, on touche du doigt l'angoisse qui un jour peut surprendre n'importe quel fonctionnaire de police. Le romancier nous plonge dans quelque chose de malsain et on assiste sans pouvoir rien faire à la détresse de la famille flic atteinte de plein fouet. Ce sentiment d'impuissance et d'attente lugubre au bout d'une nuit de fatigue, où l'existence se résume à l'espoir et à Dieu, en espérant que ce ne soit pas un adieu.

Vie, souvenirs et mort au cœur du débat, passion et acharnement, résignation et réalité, Franck Thilliez décrit une froide situation sans prendre position mais nous alerte et nous interpelle.

Avec des mots simples et efficaces, il constate que du jour au lendemain chacun peut se trouver désarmé face à des enjeux inimaginables.

De la mort il sera beaucoup question, du fonctionnement des services hospitaliers aussi, de ce Covid, révélateur d'un système à bout de souffle qui fut pourtant au top. Franck Thilliez nous emmène dans une enquête hallucinante sur des débats actuels. Comme d'habitude, il le fait avec beaucoup d'adresse et d'empathie.

Avec « La Faille », nous allons explorer des univers que Franck a déjà abordés. Des sites glauques peuplés de tarés, des endroits impossibles, enfin surtout que le commun des mortels ignore. Mais quand on s'appelle Sharko, qu'on est commandant au 36 et qu'on part en croisade comme pour espérer une espèce de rédemption ; alors là, tout est possible, particulièrement le pire. Je salue une fois de plus ce talent à l'état pur et cet esprit inventif, cette facilité apparente (après un énorme travail) pour raconter et bâtir ce genre d'histoire. Avec plus de 20 romans au compteur et des scénarios toujours surprenants, cette faille ne fait pas exception à la règle.

On se projette vite en plein cauchemar et même si un ami du polar, organisateur de salon me disait récemment préférer découvrir de nouveaux auteurs, je dois bien reconnaître qu'un shoot de Thilliez, une fois par an, ça fait du bien.

Depuis qu'il écrit Franck Thilliez convoque la science et les apprentis sorciers de toutes sortes pour alimenter ses histoires. Plus le temps passe, plus la science-fiction d'hier devient la réalité d'aujourd'hui ; ce qui ne change pas en revanche, ce sont les esprits dérangés qui sous couvert d'avancée de la recherche se croient autorisés à toutes les pratiques. Franck propose une fois de plus quelque chose de délirant où éthique et respectabilité sont finalement au cœur du sujet et bien loin en même temps. Il soulève de façon maligne des interrogations en se nourrissant d'actualités. Cette « Faille » est une réussite dérangeante, un truc qui peut gratter nos bonnes consciences d'humains.

Mais serions-nous surs de notre comportement si un jour nous devions être en première ligne, concernés par ce genre d'évènement ? Telle est la question que je me pose en refermant ce bouquin !

« La Faille », c'est un peu tout cela ; c'est un voyage haletant autant qu'un questionnement sur l'existence. Le style est toujours là, incisif. Les chapitres courts donnent le rythme et sont au service du récit. J'imagine sans mal les difficultés qu'a pu rencontrer l'auteur pour mettre en page ce nouvel opus. C'est en tous cas un plaisir de retrouver ses personnages et de les voir évoluer. Validé à 1000% par votre serviteur. RESPECT Mr Franck Thilliez, vous êtes bien le Boss !



Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM


Pour aller plus loin


.

19/06/2023
Retour
Commentaires
You must be logged in to post a comment

Derniers Articles

La bande à Picsou par Captain Sparks & Royal Company
Whooz : Captain Sparks & Royal Company ON : La bande à...
Bouteille à la mer de Vilain Coeur
Whooz : Vilain Coeur ON : Bouteille à la mer - AG Group /...
C'est tous les jours de Brune
Whooz : Brune ON : C'est tous les jours (Vendetta...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies

Double-Y