La Compassion du Diable de Fabio M. Mitchelli

La Compassion du Diable de Fabio M. Mitchelli

Whooz : Fabio M. Mitchelli
ON : La Compassion du Diable – Fleur Sauvage, 2014

L’odeur du Diable

« La Compassion du Diable » est un phénomène littéraire. Initialement édité par « Fleur Sauvage », le livre de Fabio M. Mitchelli est maintenant disponible en édition de poche dans la collection « Milady Thriller » des éditions Bragelone. Découvrez-le. 

Comment juger « La Compassion du Diable » de Fabio M. Mitchelli après que Gérard Collard en ai fait l’éloge dans « Le magazine de la santé » de France 5 puis lors de nombreuses interventions médiatiques, et sur son propre canal « Youtube » ? En reconnaissant simplement le talent qui caractérise l’opus de Fabio M. Mitchelli. Le Thriller est une mécanique de précision, Fabio M. Mitchelli est un horloger subtil. A une histoire forte, très cinématographique, Fabio M. Mitchelli joint une maitrise judicieuse dans la construction de son récit. Au final « La Compassion du Diable » est un « page-turner » efficace, addictif. Un livre qui continuera de vivre en vous après sa lecture.  

La chronique de Gérard Collard - La compassion du diable - Griffenoiretv GérardCollard



Un tueur à Cleveland. Et si tout était une question de déterminisme ? Le destin de Blake, Serial Killer traqué par Freddy Lawrence et par Victoria Fletcher, deux flics aux passés tortueux, semble inéluctable, son premier meurtre étant tout simplement son propre frère jumeau … dans le ventre de leur mère ! La vie de Blake sera celle d’un tueur en série compulsif, discret, génial, chanceux, à Cleveland. Cleveland étant considérée comme la ville ayant abritée le plus de Sérial Killer en Amérique !

De la réalité. La figure de Blake est principalement inspirée par celles de Jeffrey Dahmer, « le cannibale du Milwaukee » et d'Anthony Sowell, le tueur de Cleveland. Les crimes décrits par Fabio M. Mitchelli sont essentiellement ceux de Jeffrey Dahmer, ils possèdent le mode opératoire du monstre. Les victimes de Dahmer furent des jeunes hommes d’origine afro-américaine démembrés, jetés dans de l’acide et dont certaines parties furent ingérées par le tueur. Dahmer conservait également quelques morceaux des corps qu’il avait tués, ainsi que les cranes de ses victimes. Sowell lui tuait des femmes qu’il conservait dans sa maison et son jardin. Une puanteur insoutenable a guidé les policiers vers deux cadavres en décomposition gardés par Sowell lors de son arrestation, un crane ayant été également retrouvé dans un seau. L’odeur, un détail ! Elle sera partie prenante du livre. Le Diable à t-il une odeur ? Oui. (A ce sujet Jacques Vergès dans « Les sanguinaires » (coll « Crimes et Enquêtes » J’ai Lu) évoque l’odeur qui émanait de l’appartement de Dahmer avant son arrestation, sous l’indifférence de ses voisins).

Le Diable a-t-il de la compassion ? Oui, le Diable aura de la compassion – une faiblesse !

« La Compassion du Diable » - « la fascination pour le Diable ! ». Le livre de Fabio M. Mitchelli pose la question de la place du lecteur par rapport à son personnage principal. Fascinant. Fascinant tant Blake possède réellement deux faces. Blake, un personnage qui peut-il être perçu comme une métaphore de notre société individualiste. Une société qui fait naître ses propres démons. La société décrite par le néo maitre du thriller est implacable. « Marche ou crève », on suivra avec attention les destins des personnages décrits par Mitchelli, « La Compassion » n’est pas que le roman de Blake, c’est aussi celui de ses personnages dits « secondaires ». On s’attachera au duo de flic, mais également au parcours Patrick MacCallaugh, écrivain à la recherche de son passé.

L’écriture de Mitchelli est rigoureuse, d’un style efficace et souvent cinématographique.

Une adaptation au cinéma ? Quelques figures imagées sont déjà toutes trouvées, et justifiées (la découverte des corps, l’arrestation dans la nuit …) car « La Compassion » se déroule dans un carcan balisé, passage obligé du thriller, presque revendiqué, mais utilisé à la manière d’un motif de jazz. D’une manière libre. Adapté au cinéma Blake serait idéalement dirigé par David Fincher et campé par Nicolas Cage (et interpréter le rôle de Blake tel que Fabio M. Mitchelli l’a défini est une réelle gageure). Ses motifs seraient empruntés à « 2001 Odyssée de l’Espace » et à « Orange mécanique » de Kubrick avec un petit grain de bizarrerie du David Lynch d’ « Elephant Man ». La bande originale serait ni plus ni moins assurée par les Rolling Stone et leur célèbre « Sympathy for the devil », morceau souvent évoqué dans le livre.     

Verdict. Il faut lire « La compassion du Diable », en écoutant les Rolling Stone. L’idéal, bien sûr, serait une lecture lente afin de profiter du style de Fabio M. Mitchelli, mais vous ne pourrez vous empêcher de lire « La compassion » rapidement, guidé par le rythme du livre et l’envie d’en savoir toujours plus sur les turpitudes de ses personnages.

Sentence. Il faut lire « La compassion du Diable », en attendant la sortie de « Par une forêt obscure » (Robert Laffont – La Bête Noire) le 2 juin prochain.

Post-scriptum. Il faut savoir prendre le temps de lire les remerciements que l’auteur adresse à ses proches en fin d’ouvrage. Souvent pour mieux comprendre celui-ci. Parmi les remerciements que Fabio M. Mitchelli adresse à ses proches il y a ceux qu’il adresse à Bernard Minier (l’auteur de « Glacé » et d’ « Une putain d’histoire » - Bernard Minier qui signe l’une des accroches du livre dans la version éditée par « Fleur Sauvage ») et ceux qu’il adresse à Bertrand B. illustrateur de la couverture pour avoir réussi à saisir en une image la noirceur de son récit et son ambiance glaciale. Ce visuel a été repris et arrangé par les éditions « Bragelonne » qui éditent l’ouvrage en poche aujourd’hui. Voilà pourquoi la « Compassion du Diable » est également appelé « Le livre bleu ».

 


Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM

Notre rencontre avec Fabio M. Mitchelli


Pour aller plus loin

Site des Editions Fleur Sauvage

http://www.editionsfleursauvage.com/

Site des Editions Bragelonne

http://www.bragelonne.fr/plannings/detailMois

.

31/03/2016
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

Tokyo de Louis Arlette
Whooz : Louis Arlette ON : Tokyo (Des Ruines et des Poèmes - Le Bruit Blanc,...
Keep On Rollin de Fatbabs
Whooz : Fatbabs ON : Holiday - Big Scoop Records, 2019 Keep On Rollin Nel extrait...
Pélican by Equateur
Whooz : Equateur ON : Pélican - Tie Break Records, 2019 Voyage...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies