Le Visage de Satan de Florent Marotta

Le Visage de Satan de Florent Marotta

Whooz : Florent Marotta
ON : Le Visage de Satan (Taurnada Editions, 2015)

Démons (intérieurs)

Première pages. Un uppercut respirant la méthode littéraire (celui du premier chapitre accrocheur) avec un personnage « à faille » intéressant à suivre, Gino Paradio, ex-flic devenu détective privé. L’homme, bien évidemment hanté par son passé, est missionné par Sybille Pech pour enquêter sur la mort de son mari, Walter Pech, décédé dans d’étranges circonstances. Gino ne se doute alors pas que son enquête le mènera au plus proche de l’enfer.

Une histoire, des personnages. Gino, Sybille, des stéréotypes ? (le détective et la femme fatale, veuve de surcroit). Non. Passé le premier chapitre d’exposition, très rapidement le récit mené par Florent Marotta trouvera son rythme et avancera selon sa logique, avec son lot de rebondissements, de fausses pistes ... et les personnages renforceront leurs singularités. Loin de sentiers battus. Florent Marotta maitrise un propos très structuré avec des personnages à la psychologie fouillée, des personnages non dénués de sens par rapport à son histoire. C’est ainsi que Gino dans sa quête sera épaulé par Morgane, spécialiste de l’occultisme. Leur enquête les mènera dans les milieux satanistes et plus particulièrement à la poursuite d’un certain Abraxas. Le tout sur fond de fin du monde. Chacun des personnages créés à sa fonction. Leurs noms sont d’ailleurs porteurs de sens : Sybille (une sibylle est une prophétesse), Morgane (personnage du cycle arthurien) ou Abraxas (Il désigne un démon pour les chrétiens orthodoxes). Abraxas est le parfait méchant de l’histoire face à un Gino possédant sa propre zone d’ombre. Le parcours intérieur des personnages sera aussi important que la résolution de l’énigme. 

Du cinéma. « Le visage de Satan » est volontiers cinématographique. Le livre de Florent Marotta réussi à imprimer des images fortes dans un univers très sombre (pour ne pas dire « noir » !) rapidement oppressant. « Le visage de Satan » serait idéalement un film de Luc Besson rendant hommage à Stanley Kubrick.

De la méthode. « Le visage de Satan » est un livre efficace. Florent Marotta ne cache pas qu’il ait construit son roman selon la méthode du voyage du héros enseignée par Christopher Vogler. « Le visage de Satan » reprend le personnage de Gino Paradio que l’auteur avait créé pour « L’échiquier d’Howard Gray » (Rouge Sang éditions, 2014). Voilà quelques éléments qui expliquent pourquoi le personnage de Gino (entre autre) soit si riche, et que les propos de Florent Marotta soient si structurés.

Attention, si Florent Marotta avoue avoir bâti son histoire selon les enseignements de Christopher Vogler, « Le visage de Satan » est loin de n’être qu’un exercice. Peut-être peut-on juger son livre « sous influence » ! (Maxime Chattam, Jean-Christophe Grangier ou Franck Thilliez (par certains égards) – pour ne citer que des auteurs « références » et « grands publics » (« Le visage de Satan », dans son rythme, répondant également aux influences des grands maitres du polar scandinave)). L’opus de Florent Marotta, parfaitement documenté sur le satanisme (éléments apportés par les connaissances du personnage de Morgane) tiens sa force du réalisme dans lequel il évolue.

Il faut lire Florent Marotta, et par là même découvrir les éditions « Taurnada », une jeune structure créée en juin 2014 à Nice dont la ligne éditoriale est (à la lecture du « Visage de Satan) rigoureuse et pleine de promesses.

 

Le Visage de Satan – Florent Marotta. Collection « Le Tourbillon des mots », Taurnada éditions, 2015.


Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM

La Compassion du Diable - Fabio M Mitchelli


Pour aller plus loin

http://www.taurnada.fr/

http://www.taurnada.fr/on-en-parle/le-visage-de-satan/

http://florentmarotta.com/

http://florentmarotta.com/le-visage-de-satan-mon-roman-selon-la-methode-vogler/

.

22/04/2016
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

To Love Somebody de Beyries
Whooz : Beyries ON : Encounter – Bonsound Aimer ... To Love Somebody de Beyries ...
Bateau d'Amoranno
Whooz : Amoranno ON : Bateau - Balandras Editions/Testicules Records Haute mère !...
Première ligne de Kerredine Soltani
Whooz : Kerredine Soltani ON : Première ligne (Disponible en...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies