Islanova de Jérôme Camut et Nathalie Hug

Islanova de Jérôme Camut et Nathalie Hug

Whooz : Jérôme Camut et Nathalie Hug
ON : Islanova – Fleuve Noir, 2017 – Pocket, 2018

ZADs

Islanova de Jérôme Camut et Nathalie Hug

Un chronique de Doc

Bonnes nouvelles, ce mois de mars 2019 voit la sortie de « Et le mal viendra » (Fleuve Noir) LE dernier « CamHug », entendez par là le dernier opus du couple (à la ville comme en littérature) Jérôme Camut / Nathalie Hug, auteurs remarqués et remarquables de « W3 » (entre autre, se doit-on de préciser) ET la sortie en poche d' « Islanova » aux éditions Pocket, leur précédent opus. « Islanova » étant le volume précédent « Et le mal viendra » - ce qui en rend la lecture quasiment indispensable. Alors, « Islanova », comment ça marche ? Pour reprendre l'expression chère à Michel Chevalet : Rien d'autre que la promesse d'une trilogie comme seules les CamHug en ont le secret. Sera-t-elle équivalente à « W3 » que l'on qualifiera comme leur trilogie de référence ? En remarquant qu' « Islanova » ne joue pas dans la même catégorie que « W3 ».    

Welcome to our futur world ou « Islanova » comme pavillon témoin de la société de demain. L'action se déroule en 2025 – demain, donc – une dizaine d'année après les attentats du 12 octobre 2015. L'Homme subit de plein fouet le réchauffement climatique et ses conséquences (et pour cause, même la forêt vosgienne n'est pas épargnée par un feu ravageur), et des extrémiste luttent pour leur idées, et pour le bien de la société. C'est dans ce contexte que Julian Stark, ex flic devenu garde forestier, voit sa vie bouleversée. Formant avec sa femme une famille recomposée ces derniers habitent en pleine forêt vosgienne et semblent vivre dans une certaine harmonie. Lui est le père de Charlie, Vanda, sa femme, est la mère de Leny, deux ados qui ont grandi ensemble et qui pourraient être frère et sœur. Or Charlie et Leny s'aiment comme Juliette et Roméo, autrement dit d'un amour jugé impossible. Principalement par Julian. Craignant la colère du père, les amoureux fuguent et gagnent la ZAD (Zone à Défendre) de l'île d'Oléron, lieu de toutes les utopies sous la coupe de Vertigo, chef charismatique idole d'internet et des réseaux sociaux. Le chef d'un groupuscule en lutte, « l'armée du 12 octobre ». Et l'on s'aperçoit que la lutte pour un monde idéal ne peut se faire avec des enfants de choeur tandis que Julian tente d'aller récupérer sa fille. Une Charlie qui s'adapte et qui est de mieux en mieux intégrée dans sa nouvelle vie.

In fine, Julian ou Charlie, chacun sa ZAD.

Leçon d'écriture. « Islanova » se caractérise par une structure narrative judicieuse avec un prologue imposant un suspens suivi, répartis en trois parties, par des chapitres courts où l'action prime. Un récit basé sur une documentation hors-pair, un sens du romanesque maîtrisé et revendiqué ET des personnages dont les parcours sont dignes d'intérêt. Que ce soit les parcours de ces idéalistes plongés dans un monde en lutte (en particulier ceux de Charlie et de Leny) ou celui de Julian (accompagné d'un loup (esprit romanesque es-tu là ?)) à la recherche de sa fille, le principe d'identification opère et nous pose question. « Islanova » est le premier acte de la saga développée par Jérôme Camut et Nathalie Hug. « Et le mal viendra », le deuxième acte est à paraître le 7 mars prochain. 

La France, ce grand pays de fromage et des étiquettes. Comment classer « Islanova » ? Pour le mot d'esprit disons que l'opus écolo de Jérôme Camut et de Nathalie Hug est un « livre vert » ! (A défaut d'être noir !). Si l'on garde l'esprit pratique alors il faut assurément classer « Islanova » dans les catégories « Thriller » voire « Aventure » ! Et si l'on ne fixe que le regard sur la société qu' « Islanova » nous suggère, alors l'opus des CamHug ne démériterait pas d'être considéré comme « Blanche » - catégorie (jugée à tort) dite reine de la littérature.

« Je rêvais d'un autre monde » chantait « Téléphone » - « Islanova » quézako ? Le lecteur croit en avoir rapidement une petite idée – et se trompe. Encore l'une des forces des CamHug.

« Isla » au futur. Il faut comprendre « Islanova » comme le premier maillon d'une chaîne. Vanda, la femme de Julian, sans doute dans sa fonction d'experte en informatique, aura, nous le supposons, un rôle plus important dans les prochains opus développés par Jérôme Camut et Nathalie Hug. Et l'on se met à penser aux théories que professe la Collapsologie. Le Risque Systémique Global guette alors les héros de la dernière saga des CamHug. Que ce soit cette piste, ou que nous soyons contrariés par le duo nous attendons « Et le mal viendra », leur prochain opus, avec impatience. 

 

Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM

Rencontre avec Jérôme Camut et Nathalie Hug

Pour aller plus loin

http://www.islanova-lelivre.com/

.

21/03/2019
Retour
Commentaires
You must be logged in to post a comment

Derniers Articles

Préliminaires d'Almée
Whooz : Almée ON : Préliminaires (on « Plonger...
Je ne touche plus by Boule
Whooz : Boule ON : Je ne touche plus Confiné/Déconfiné Je ne...
Feuille de route de Morgane et Jeff
Whooz : Morgane & Jeff ON : Feuille de route (on « Atlas...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies