Oublier nos promesses d'Elsa Roch

Oublier nos promesses d'Elsa Roch

Whooz : Elsa Roch
ON : Oublier nos promesses – Calmann-Lévy Noir, 2018 – Livre de Poche, 2019

Oublier nos promesses d'Elsa Roch

« Oublier nos promesses » a obtenu le prix des Lecteurs 2019 du Festival du Polar Bloody Fleury (Fleury-sur-Orne (14))

Chronique de Bruno D

Avec un formidable « Ce qui se dit la nuit », son premier roman paru chez Calmann-Lévy en 2017, j'avais découvert une nouvelle venue dans l'univers du Polar. Un regard et un sourire quon noublie pas, Elsa Roch allait me surprendre plus encore avec son univers et des personnages attachants aux fêlures multiples comme son héros principal, le Commissaire Amaury Marsac.

J'avais immédiatement fait l'acquisition d' « Oublier nos promesses », son deuxième ouvrage, en me disant qu'un jour je serais bien heureux de revenir y goûter.

« Oublier nos Promesses » va loin dans le côté sombre et obscur de l'espèce humaine et me permet d'affirmer qu'Elsa Roch a un style, du chien comme on dit, et surtout un talent qui s'affirme avec ce deuxième récit très noir. Difficile de confirmer toujours au deuxième roman lorsque le premier partait déjà sur des bases très élevées.

Que dire, j'ai été bluffé une seconde fois par cette façon à nulle autre pareille qu'à Elsa d'exprimer la souffrance humaine et la misère du monde. Quelle se situe dans des pays en guerre, ou plus près de nous sur les trottoirs de la Capitale, ou plus loin encore en Europe centrale ; elle sait poser un regard juste sur la barbarie et exprimer les maux avec ses mots à elle. Des mots pleins de sous-entendus et de silence, mais pleins de violence aussi.

Ce roman est très anxiogène, suffocant et irrespirable par instant. Dans un Paris plombé par la chaleur du mois d'Août, on trouve des cadavres sur lesquels il n'y a pas que le sort qui s'est acharné. On crève aussi sur un banc au détour d'une rue, comme un clébard dans l'anonymat le plus complet. Rideaux brutaux tirés sur une vie où l'on croise, ou un assassin, ou les vicissitudes de la société qui broie qui écrase qui réduit et finit par tuer dans la plus totale impunité. La souffrance est partout, que ce soit celle d'un père divorcé qui ne voit plus ses enfants, ou celle d'un soldat de retour d'Afghanistan, ou de flics en proie à leur démons passés ou actuels comme Amaury Marsac ou son adjoint Raimbault.

Elsa Roch réussit grâce à un fort joli brin de plume à nous raconter son histoire où elle va explorer avec brio les méandres de l'âme humaine et décrypter le syndrome de stress post-traumatique.

De destins brisés en meurtres effroyables, elle nous emmène parfois aux confins de folies difficilement maîtrisables, et quelquefois, ici et là, elle nous laisse entrevoir comme une lueur d'espoir.

La condition fragile de la femme au centre de cet écrit est évoquée avec beaucoup de sensibilité et des mots percutants, elle n'hésite pas à parler de l'enfer que vivent certaines femmes à qui l'on a pourtant promis monts et merveilles.

Amaury Marsac et son équipe vont devoir affronter autant leurs peurs qu'un ennemi invisible et difficilement approchable. Avec une vraie connaissance de la psychée humaine et de ses travers, l'auteur nous emmène sur les trottoirs parisiens, bien loin des paillettes de la Seine et de la Tour Eiffel. Il y a un autre Paris, pas toujours caché, plutôt discret, celui d'une fange crasseuse et nauséabonde.

Ce deuxième roman est une superbe réussite. Thèmes abordés et disséqués, personnages fouillés, scénario bien huilé jusqu'à la fin avec son lot de surprises, vous ne vous lasserez pas un seul instant au cours de votre lecture.

Même le titre poétique et énigmatique à la fois trouvera son explication comme si Elsa Roch avait voulu ne laisser aucun détail, aucune zone d'ombre dans son deuxième roman. BRAVO.

Vite, vite, vite, Madame Elsa Roch, envoyez le troisième !

 

Elsa Roch sur WHOOZONE.COM

Chronique de Bruno D

Ce qui se dit la nuit

 

Pour aller plus loin

https://www.livredepoche.com/livre/oublier-nos-promesses

https://calmann-levy.fr/livre/oublier-nos-promesses

.

18/11/2019
Retour
Commentaires
You must be logged in to post a comment

Derniers Articles

Le 1er Salon Noir Charbon de Raimbeaucourt
Whooz : Salon Noir Charbon ON : Raimbeaucourt Focus sur la...
Réveillon Noël 2019 - Sous le Sapin à la Boite à Rire
Whooz : Sous le Sapin ... Les emmerdes !!! ON : Boite à Rire...
Lift Up de Dune
Whooz : Dune ON : Lift Up Réveille toi Lift Up de Dune Dune dévoile...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies