1991 de Franck Thilliez

1991 de Franck Thilliez

Whooz : Franck Thilliez
ON : 1991 – FleuveNoir éditions, 2021

1991 de Franck Thilliez

Chronique de Bruno Delaroque

Avec 1991, son dernier roman très attendu comme à chaque fois, Franck Thilliez fait souffler un vent de nostalgie en revenant aux origines de son héros fétiche, Franck Sharko. Nostalgie d'une époque où le travail des flics ne reposait pas que sur des méthodes scientifiques façon « experts », et où ordinateurs et plus tard téléphones portables n'étaient pas encore entrés dans la danse. Bien qu'arrivés, ils restaient la plupart du temps dans leur carton, les flics voyant cette intrusion plutôt d'un mauvais œil !

Un polar à l'ancienne peut être, mais finalement ce 1991 c'est beaucoup plus que ça. Entre tendresse par moment et vraies interrogations, on va faire la connaissance de ce jeune inspecteur fraîchement arrivé à la Crime, 36 Quai des Orfèvres, le saint du saint ! On suit ce flic obstiné et méticuleux et sa volonté de bien faire. On comprend ses doutes, ce qui le révulse, sa grande humanité, ses envies et surtout, ce qui va définir le Sharko de 2020 à travers ses débuts en 1991.

Pour le reste et quelle que soit les circonstances et la date, l'écrivain aux 20 romans sait encore et toujours captiver son lecteur dès le 1er chapitre. N'est ce pas Philippe Vasquez dont la vie bascule le 10 Décembre1991 à 21h24 ?

Deux affaires pour les débuts de Sharko avec « Les Disparues du sud parisien » et un autre meurtre particulièrement horrible lancent très rapidement cette aventure. La différence cette fois-ci, c'est que c'est sa première, qu'il est bleu bite n°6 du groupe, et qu'il va devoir apprendre à gérer avec ses nouveaux partenaires, se faire sa place.

Des cabines téléphoniques, des magnétophones à bande, et une police scientifique déjà affûtée mais qui se cherche et le bon vieux 36, temple de la Maison Poulaga, avec ses odeurs, ses archives, ses fantômes et son fameux escalier qui grince, voilà le cadre de ce roman. Toute une époque !

Ce qui ne change pas, c'est Franck sharko et son esprit vif, la notion de groupe chevillé au corps. Un Sharko jeune, amoureux de « sa » Suzanne, et déjà très humain . A travers ses yeux, l'auteur nous fait plonger dans la réalité sombre du métier de grand flic à La Crime, celle où il faut avoir le cœur bien accroché, un certain recul et le sens de l'humour pour pouvoir survivre aux atrocités quotidiennes. Pouvoir dormir tranquille une fois rentré chez soi le soir est bien souvent difficile ! Chaque personne croisée dans la rue peut être un salopard en puissance !

Les nouveaux compagnons de route, la nouvelle famille de notre jeune héros, c' est son groupe d'affectation avec Thierry Brossard, le chef, Serge Amandier (l'épagneul), le second approchant la retraite, Alain Glichard (le glaive), le n°3, le procédurier, Romuald Fayolle (Einstein) n°4, Florence Ferriaux (pittbull) n°5 et le jeune inspecteur Sharko n°6.

Si le 36 fait rêver, cette institution mythique n'en n'est pas moins un endroit où la testostérone des uns et des autres s'affronte. Combat d'égos, de chefs en mal de reconnaissance, de lumière à attirer, mieux vaut être réglo sous peine qu'un autre vous glisse une peau de banane sous le pied. Apprentissage du feu pour le jeune Sharko, usages et coutumes du 36, on découvre un système qui a défaut d'être juste fonctionne envers et contre tous.

C'est un véritable bonheur de retrouver ces scènes pleines de mystères où un danger bien sournois peut vous guetter. Franck Thilliez n'a pas son pareil pour distiller des moments de frayeurs et de pures peurs. Il excelle une fois de plus dans ce domaine.

Ce roman est profond. Le romancier revient aux origines de Franck Sharko bien sûr, mais aussi quelque part les siennes. Le bassin minier, sa famille, avec quelques justes réflexions sur la vie, les valeurs travail, le métissage, la forte immigration de la région lensoise, entre nostalgie et bon sens paysan. J'en ai presque eu les larmes aux yeux. C'est assez touchant et plein de respect. Franck et moi sommes presque voisins et j'ai bien connu tout cela : Les Houillères, la vie, la silicose, la mort. C'est un témoignage poignant des deux Franck que beaucoup de gens de la région comprendront et apprécieront.

Et puis il y a Bruay-la-Buissière......mais je ne vous en dirais pas plus.

Des anciennes cités charbonnières aux quartiers populaires de Paris où grouille une faune bigarrée, il n'y a pas loin. La rue est un commerce ou un bordel à ciel ouvert ; la perversion et la saleté du monde s'y déversent toujours plus poisseuses, plus abondantes, plus envahissantes, sans que la flicaille puissent y faire quelque chose. Constat d'un échec larvé, d'une République qui en 1991 a déjà perdu le combat et abandonné une partie de ses valeurs ! Violence, magie noire, Vaudou, et tours de passe passe, c'est une enquête surprenante où le meurtrier joue avec la police par le biais d'énigmes à résoudre, Franck Thilliez triture une fois de plus nos nerfs et parcoure différents thèmes et univers comme il sait si bien le faire.

En nous racontant la genèse de Franck Sharko, Thilliez nous dévoile une part profonde de notre héros préféré, ses convictions et ses blessures, tout ce qui façonne un homme et fait de lui le personnage que nous adorons. C'est une œuvre formidable et ciselée où tout va s'expliquer, avec une humanité profonde ! Oh que oui j'ai adoré. Je suis fan depuis la première heure et ce n'est pas avec cet ouvrage que le « Maître » va me décevoir !

C'est un coup de cœur Whoozonien pour cet immense plaisir de lecture. Merci Franck et merci Estelle des éditions FleuveNOIR, chaque année en Mai, découvrir le nouveau Thilliez est un point d'orgue de mes lectures annuelles.


Franck Thilliez sur WHOOZONE.COM

Il était deux fois - Coup de Coeur 2020 - Chronique de Bruno Delaroque

LUCA chronique de Bruno Delaroque

Pandemia - Livre des années covidées - Rencontre avec Franck Thilliez autour de Pandemia

 


Pour aller plus loin

.

10/05/2021
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

To Love Somebody de Beyries
Whooz : Beyries ON : Encounter – Bonsound Aimer ... To Love Somebody de Beyries ...
Bateau d'Amoranno
Whooz : Amoranno ON : Bateau - Balandras Editions/Testicules Records Haute mère !...
Première ligne de Kerredine Soltani
Whooz : Kerredine Soltani ON : Première ligne (Disponible en...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies