Biotope de David Coulon

Biotope de David Coulon

Whooz : David Coulon
ON : Biotope - Cosmopolis éditions, 2021

Biotope de David Coulon

Chronique de Bruno Delaroque

Scène d'ouverture choc pour ce thriller, comme un James Bond ou un Indiana Jones, juste pour appâter le client ou le saisir ; le prologue de « Biotope » vous glacera les sangs. Avec des mots simples mais choisis, un rythme adapté, et un découpage de la narration particulière, des phrases répétées, cette entrée en matière est horrible, violente et vous retournera l'estomac. Sept pages de vices et d'effroi pour un commencement flippant.

Description de l'univers carcéral sans filtre, bestial et inhumain pour les « Primaires » (ceux qui sont enfermés pour la première fois) ...et sortie de prison pour celui qui va raconter cette histoire. Rédemption et reprendre une vie encadrée et « normale » est un sacré challenge après avoir perdu pied, dignité et bien plus que cela confiné au cœur de ces murs.

Un monstre reste un monstre, abject et écœurant, mais d'où vient le monstre, qui l'a engendré ? Il y a peut-être pire, le bien, le mal, où se situe la frontière, la balance entre ces deux extrêmes ?

Se réinsérer grâce à Monsieur Jean est facile. Il suffit de l'écouter et de respecter les règles dictées par ce bon samaritain. Monsieur Jean est un phare, un guide, un point d'ancrage pour les détenus en conditionnelle. Un travail, un logement, procuré par cet homme mystérieux permet de reprendre le cours d'une vie en repartant sur de bonnes bases. Contraignantes certes, mais la liberté est à ce prix !

Jusqu'à ce que l'inscription « BIOTOPE » apparaisse sur l'écran de l'ordinateur. Il faut alors suivre un protocole précis, rigoureux et minuté, dicté par Monsieur Jean. Facile en apparence pour qui n’est pas curieux, mais…. Que se passe-t-il, qu'est-ce donc ?

David Coulon fait monter peu à peu la pression avec ce roman de façon fort adroite. En fait grâce à un style particulier et une répétition de phrases martelées, il ne relâche jamais cette pression. Il suggère plus qu'il ne décrit par moment et fait mouliner notre imagination jusqu'à ce qu'enfin on croit voir une partie du voile se lever. Il faut avoir le cœur bien accroché et ce scénario se révèle abominable et très efficace. Notre repris de justice, acteur principal et nous-mêmes, lecteurs, sommes pris en otages tels de dangereux pervers voyeurs. Ça gratte, ça pique, et c'est parfaitement réalisé. C'est une mise en scène de premier choix !

Hanté par ses actes, notre narrateur taulard est pourtant habitué aux horreurs ; celles du passé bien sûr, mais il semble bousculé dans sa foi et sa rédemption naissante ; bousculé par une irrésistible envie de savoir où il a mis les pieds.

L'histoire n'est jamais terminée et derrière chaque homme, chaque femme, peut se cacher un juge, un salaud, un bourreau, un justicier, un assassin, un pervers. A quel moment passe-t-on de l'un à l'autre, a quel instant change-t-on de catégorie, quelqu'un a-t-il seulement un début de réponse ? Peut-on faire confiance à ce que raconte un enfant ? Les lois, les flics, le système judiciaire, la prison, sont-ils uniquement des garde fous censés nous protéger ? Retour en arrière et rédemption peuvent-ils réellement exister ? David Coulon pose ici beaucoup de questions, trop pour ma petite tête !

Avec « Le Village des ténèbres » (Pris VSD 2015 du Polar et coup de cœur de Franck Thilliez paru aux Nouveaux auteurs), bientôt réédité, j'avais pu constater que l'auteur, savait provoquer l'angoisse et faire peur de façon létale. Je dois bien avouer que je n'avais plus rencontré ce genre de récit depuis « Le Manufacturier » de Mattias Köping (Ring éditions 2018). Oui ce « Biotope » est vil, angoissant, machiavélique et dément !

Effrayant au début, effrayant à la fin, il n'y a aucun espoir et aucun relâchement, aucune respiration dans ce synopsis puissant et addictif où les vérités ne sont pas bonnes à dire et encore moins à découvrir.

« Biotope » est un livre choc dans son style et sa conception. Démoniaque et très sombre, le dernier opus de David Coulon est un coup de cœur incontestable. Si souvent on se demande quelle est la différence entre polar et thriller, je crois qu'après lecture de ce dernier, vous ne vous poserez plus la question. « Biotope » est un thriller puissance 10, inclassable et dérangeant. David Coulon frappe fort et montre un savoir-faire et un talent indéniable pour l'écriture et la scénographie. Ce bouquin fera date et marquera le lecteur pour toute une vie. Âmes sensibles s'abstenir, ce sera ma seule mise en garde après les félicitations du jury whoozonien ; BRAVO !


David Coulon sur WHOOZONE.COM

Trouble passager vu par DOC

Je serai le dernier homme vu par Eppy Fanny

Rencontre croisée entre David Coulon et Gilles Caillot à la Librairie Humeur Noire



Pour aller plus loin


.

24/01/2022
Retour
Commentaires
Vous devez être connecté pour déposer un commentaire

Derniers Articles

Pas de nom d'artiste de Thomas Cousin
Whooz : Thomas Cousin ON : Pas de nom d'artiste Confessions Pas de...
C'est pas facile by vice E roi
Whooz : vice E roi ON : C'est pas facile - L'enfer chez les autres...
J'aime Paris au mois de mai de Laura Anglade et Sam Kirmayer
Whooz : Laura Anglade & Sam Kirmayer ON : J'aime Paris au mois de...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies