Miserere de Jean-Christophe Grangé

Miserere de Jean-Christophe Grangé

Whooz : Jean-Christophe Grangé
ON : Miserere – Albin Michel, 2008 – Le Livre de Poche, 2009

Miserere
de Jean-Christophe Grangé


Chronique de Bruno Delaroque

Pour les vacances, j'avais décidé de sortir un vieux truc du placard, enfin de la PAL, un Jean-Christophe Grangé paru il y a plus de dix ans, « Miserere ». Cet auteur que j'ai découvert sur un tard est un de ceux que j'aime retrouver régulièrement. Il sait raconter des histoires, captiver son lecteur et construit souvent des scénarios complexes, assez hallucinants entre mysticisme et religions, racines du mal et folie des hommes, bref de sacrés ingrédients.

Dès les premières lignes de ce gros roman, il y a un mort dans une église de la communauté arménienne avec une mise en scène surprenante. Le commandant Lionel Kasdan, retraité de 63 ans est sur place, bien avant ses ex-collègues, dans ce temple qui est le sien. L'organiste et chef de cœur Wilhelm Goetz est la victime, assassiné de façon fort bizarre.

C'est le début d'une enquête passionnante pendant laquelle Kasdan va essayer de prendre la police officielle de vitesse. Cette affaire lui tient particulièrement à cœur en tant qu'arménien et il va de plus en plus s'enfoncer dans une histoire sans queue ni tête, aux ramifications multiples. Le mystère est insondable ; mobile, arme du crime, et on retrouve toute l'atmosphère sombre et mystérieuse des romans de Jean-Christophe Grangé. Tout comme Kasdan on nage dans un brouillard profond et apparemment, seul l'auteur sait où il va.

Il faut que d'autres meurtres soit commis et qu'un flic du nom de Volokine apparaisse pour que l'histoire prenne un tour nouveau. Avec ces plus de 600 pages en version poche, l'auteur a le temps de développer la psychologie de ses deux personnages principaux, leurs vécus, leurs failles et leur mal être. Je sais c'est assez classique, mais ici avec la superbe écriture de Grangé, le voile se lève doucement sur ces écorchés de la vie, et les investigations autour de la mort de Wilhelm Goetz vont être un sacré voyage.

Je vous disais en préambule tout le plaisir que j'avais à retrouver cet auteur et ce Miserere semble être une course de longue haleine où bien des tourments vont se révéler. Je ne peux évidemment pas dévoiler beaucoup de choses sous peine de livrer quelques indications qui vous enlèverait le plaisir de cette lecture. Sachez simplement qu’il y sera question d’enfants, de pureté, de dictatures, d’Histoire avec un grand « H » et bien sûr de mal et de manipulations. Kasdan + Volokine, c'est une sacrée paire d'enquêteurs, hors normes, borderline et compétents, et c’est ce qu’il faut au minimum pour essayer de comprendre le pourquoi du comment.

Au bout de secrets enfouis profondément, cette recherche est aussi une catharsis pour nos deux héros à la poursuite de gens dangereux et chtarbés, vieilles déliquescences d'une folie que l'on croyait à jamais éteinte. On plonge à pieds joints dans ce synopsis que seul un Grangé pouvait écrire. On a le droit d'être sceptique et de critiquer ce titre pour quelques invraisemblances et sa conclusion, mais j'ai apprécié ce récit qui tient en haleine jusqu'à la fin avec ses retournements de situations et confessions diverses.

« Miserere » n'est pas un coup de cœur comme le fabuleux « Lontano » (Albin Michel, 2015) par exemple, mais c'est quand même un excellent bouquin, un voyage au cœur de l'histoire et d'un long délire, une réflexion sur le pire et le meilleur de l'homme, une porte ouverte sur une rédemption toujours possible et l'espoir de jouer un rôle positif même si on n'est pas celui que l'on prétend être !


Jean-Christophe Grangé sur WHOOZONE.COM

Miserere vu par Bruno Delaroque

Lontano vu par Bruno Delaroque

Congo Requiem vu par Bruno Delaroque

La terre des morts vu par Francois Cappeliez

La terre des morts vu par Bruno Delaroque



Pour aller plus loin



12/09/2022
Retour
Commentaires
You must be logged in to post a comment

Derniers Articles

Pas de nom d'artiste de Thomas Cousin
Whooz : Thomas Cousin ON : Pas de nom d'artiste Confessions Pas de...
C'est pas facile by vice E roi
Whooz : vice E roi ON : C'est pas facile - L'enfer chez les autres...
J'aime Paris au mois de mai de Laura Anglade et Sam Kirmayer
Whooz : Laura Anglade & Sam Kirmayer ON : J'aime Paris au mois de...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies