Ecrin Royal de Valéry G. Coquant

Ecrin Royal de Valéry G. Coquant

Whooz : Valéry G. Coquant
ON : Ecrin Royal – éditions Saint Martin, 2020

Prémisses

Ecrin Royal de Valéry G. Coquant

Chronique de François C

Retrouvailles avec un ami, Slava Grychenko. « Ecrin Royal » fait suite à « Bijouterie Impériale » (éditions Saint Martin, 2018) mais peut se lire d'une manière indépendante. Le dernier opus en date de Valéry G. Coquant permet de retrouver les aventures de Slava Grychenko un personnage partageant bon nombre de points communs avec Romain Gary, auteur dont Valéry G. Coquant s'est penché sur le destin notamment dans « Romain Gary. L'homme face à l'action (France Empire, 2012) » et dans « Les météores » (éditions Saint Martin, 2013).

P 162 - Conformément à vos instructions, mon équipe a repris l'enquête relative à Nicolas Grychenko, dit Slava.
- Un instant … Que signifie ce sobriquet « Slava » ?
- C'est un terme religieux orthodoxe, il signifie le glorieux …

1931, émancipé, Slava a quitté Nice pour Paris. Rapidement, grâce à « l'héritage » de son ami Hassler (« le bandit romantique »), il réussit à conquérir la capitale en effectuant des placements judicieux et, en compagnie d'Ignace Couffier, en fondant sa propre bijouterie : l'« Ecrin Royal » - un véritable succès. Exit Nice et la « Bijouterie Impériale » de Samuel Baum où Slava était groom et où on le soupçonna de vol, désormais le jeune Nicolas joue son avenir rue de la Paix, à Paris, et roule en Hispano Suiza.

L'ombre de Samuel Baum. 1933, tout pourrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes si le passé ne rattrapait Slava, les ennemis d'hier n'ont pas dit leurs derniers mots. Pour eux, Slava représente un danger qu'il convient d'éliminer. Eux, ce sont les ennemis de la République. Un groupe secret que l'on peut rapprocher de la Cagoule.

Le spectre du nazisme. 1933, toujours, Max Baumann, intellectuel juif, fuit l’Allemagne en compagnie de sa fille Ema. Cette Allemagne qui voit grandir l'influence d'un certain Adolf Hitler. Hitler qui confie directement à son ami Geheim, « fidèle parmi les fidèles », le soin d'éliminer Baumann qu'il juge comme un « obstacle ». De France, Baumann a la volonté d'alerter le monde via l'écriture d'un livre, des dangers du nazisme.

1933, la mort et l'amour frapperont en même temps Slava Grychenko.

P 65 – Pourquoi faut-il que les personnes que Slava estime, doivent disparaître dans la violence ?

« Ecrin Royal » est écrit d'une manière fluide et joue sa partition dans les tourbillons de l'Histoire, de cette Histoire que l'on écrira tant avec un « H » majuscule, qu'un « h » minuscule. Depuis « Bijouterie Impériale », le personnage de Slava a bien changé, sa maturité faisant oublier qu'il n'a encore que la vingtaine. Ennemis d'hier et ennemis d'aujourd'hui feront face à lui. Parmi eux on aurait aimé que Geheim joue un plus grand rôle. Seul bémol d'un opus dont on a plaisir à retrouver le style de son auteur, Valéry G. Coquant. Un style sans fioriture, direct. Fluide, ce que nous avons déjà souligné. Ce au service du récit que son auteur développe et dont il a le goût.

P 144 – Avant Slava avait vécu en croyant que le monde se limitait à son petit univers personnel : La Villa Nadejda, l'Ecrin Royal. Avec ivresse, il réalise que cela pesait peu en regard de ce qui lui reste à découvrir.

« Ecrin Royal » est le second tome d'une saga qui devrait soit être une trilogie, soit être une quadrilogie. Les derniers chapitres laissent deviner l'un des dilemmes, des ressorts, qui sera développé dans « Le secret des Grychenko », troisième tome des aventures de Slava Grychenko. Passionnant.

Après avoir abordé les années 30, derniers feux des années dites folles, dans « Bijouterie Impériale ». Après avoir couvert les années 1931 à 1933 dans « Ecrin Royal », années qui peuvent être vues comme prémisses de l’Histoire. Quelle période « Le secret des Grychenko » abordera-t-elle ? Souhait de lecteur, nous avons hâte de lire les aventures du jeune Slava pendant le second conflit mondial.

De l'automobile dans l'oeuvre de Valéry G. Coquant. Hispano, Citroën, Renault, il faudra, un jour, qu'un universitaire se penche sur « L'importance de l'automobile dans l'œuvre de Valéry G Coquant, ou comment l'automobile permet de cadrer une histoire ».

.
Valéry G. Coquant sur WHOOZONE.COM
Bijouterie Impériale de Valéry G. Coquant

Rencontre avec Valéry G. Coquant


Pour aller plus loin
http://www.aventure-litteraire.fr/

Le site des éditions Saint Martin
N’hésitez pas à commander en ligne !
.

02/10/2020
Retour
Commentaires
You must be logged in to post a comment

Derniers Articles

Dentelles en Scène Acte 2
Whooz : Dentelles en Scène ON : Musée des Dentelles et Broderies de Caudry ...
Les contes de Papy Jimmy en audiobook
Whooz : Jean-Marc Demetz ON : Les contes de Papy Jimmy en audiobook ...
Désoxy de Jean-Marc Demetz en audiobook
Whooz : Jean-Marc Demetz ON : Désoxy en audiobook ...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies