Le Top Livres 2021 de Bruno

Le Top Livres 2021 de Bruno

Whooz : Bruno Delaroque
ON : 2021

Le top 5 de Bruno Delaroque

Puisqu'il ne pouvait y en avoir « que » 5 ! Sans classement, avec difficulté tant ses coups de cœurs furent nombreux cette année, Bruno Delaroque vous propose : « La République des faibles » de Gwenaël Bulteau, « Ainsi sera-t-il » de Sandrine Destombes, « 1991 » de Franck Thilliez, « Tarmac Blues » de Gérard Carré et « Leur âme au diable » de Marin Ledun.

.

La République des faibles
de Gwenaël Bulteau (La Manufacture de Livres)


Lien vers la chronique

La République des faibles vu par son éditeur

PRIX LANDERNEAU POLAR - SANG D'ENCRE

Le 1er janvier 1898, un chiffonnier découvre le corps d’un enfant sur les pentes de la Croix Rousse. Très vite, on identifie un gamin des quartiers populaires que ses parents recherchaient depuis plusieurs semaines en vain. Le commissaire Jules Soubielle est chargé de l’enquête dans ce Lyon soumis à de fortes tensions à la veille des élections. S’élèvent les voix d’un nationalisme déchainé, d’un antisémitisme exacerbé par l’affaire Dreyfus et d’un socialisme naissant. Dans le bruissement confus de cette fin de siècle, il faudra à la police pénétrer dans l’intimité de ces ouvriers et petits commerçants, entendre la voix de leurs femmes et de leurs enfants pour révéler les failles de cette république qui clame pourtant qu’elle est là pour défendre les faibles.

Avec ce premier polar historique, Gwenaël Bulteau, d’une plume aussi poétique que vibrante, nous fait entendre la clameur d’un monde où la justice peine à imposer ses règles, au détour d’une enquête qui fera tomber les masques un à un.


Ainsi sera-t-il de Sandrine Destombes (Hugo Poche)

Lien vers la chronique

Ainsi sera-t-il vu par son éditeur

Alors que le commandant Fabio Cavalli se trouve entre la vie et la mort, Maxime Tellier et son équipe sont bien décidés à mettre la main sur celui qui a tiré sur leur ami et confrère.

En parallèle, malgré les pressions du diocèse, ils tentent de mener à bien une enquête sur le meurtre d'un prêtre qui avait plus d'une pratique à cacher.

Maxime Tellier trouvera tout de même le temps de répondre à l'appel de détresse de ses amis, les Gouvier, installés en Normandie. Le temps d'un week-end, elle cherchera à résoudre une affaire non classée, vieille de quinze ans.

Plongée au cœur de ces trois enquêtes, Maxime Tellier n'aura qu'un seul et même but : découvrir la vérité.


1991 de Franck Thilliez (Fleuve Noir)

Lien vers la chronique

1991 vu par son éditeur

En décembre 1991, quand Franck Sharko, tout juste sorti de l'école des inspecteurs, débarque au 36 quai des Orfèvres, on le conduit aux archives où il est chargé de reprendre l'affaire des Disparues du Sud parisien. L'état des lieux est simple : entre 1986 et 1989, trois femmes ont été enlevées, puis retrouvées dans des champs, violées et frappées de multiples coups de couteau. Depuis, malgré des centaines de convocations, de nuits blanches, de procès-verbaux, le prédateur court toujours.

Sharko consacre tout son temps à ce dossier, jusqu'à ce soir où un homme paniqué frappe à la porte du 36. Il vient d'entrer en possession d'une photo figurant une femme couchée dans un lit, les mains attachées aux montants, la tête enfoncée dans un sac. Une photo derrière laquelle a été notée une adresse, et qui va entraîner le jeune inspecteur dans une enquête qui dépassera tout ce qu'il a pu imaginer...


Tarmac Blues de Gérard Carré (Jigal Polar)

Lien vers la chronique

Tarmac Blues vu par son éditeur

NOMINÉ PRIX COGNAC 2021 DU MEILLEUR ROMAN FRANCOPHONE

Léonard Delevigne est le tout jeune patron de la BAND, branche spéciale de la brigade des Stups de Paris en charge de la lutte contre le narco-djihadisme. Milovan Milosevic, commandant dans la même unité, est le « presque » frère de Léonard que ses parents ont adopté lorsqu’ils étaient adolescents. À l’inverse de Léonard, Milo est un homme d’action, pulsionnel et intuitif, pour qui la fin justifie souvent les moyens. Salomé Delevigne, une brillante avocate d’origine juive hongroise, a rencontré ces deux hommes de sa vie le même jour, une vingtaine d’années auparavant. Elle les a aimés l’un et l’autre, incapable de choisir entre le cérébral et l’aventurier, jusqu’à ce que Milo s’engage dans les casques bleus de l’ONU pour laisser le champ libre à ce « presque frère » envers qui il se sent redevable. Jüri Ostnik, alias Viking, est le parrain d’un important cartel, incarcéré à Fleury pour détention et trafic de drogue. Afin de faire pression sur son mari, Viking donne l’ordre à ses hommes d’enlever Salomé qui est enceinte et prête à accoucher de jumeaux…

Après plus de 80 films, téléfilms et séries, dont Promis Juré, Pepe Carvalho, À Cran, Engrenages ou plus récemment Glacé ou Caïn, Tarmac Blues marque son retour à la liberté d’écrire.

Avec Tarmac Blues, Gérard CARRÉ avait envie – besoin ? – d’incarner, pour mieux les exorciser, ses propres angoisses concernant ce monde chaotique qui est le nôtre. Le racisme, l’antisémitisme, la misère, l’injustice sociale et leur corolaire, la violence et les extrémismes religieux qui terrorisent le monde… C’est le début d’un engrenage infernal où de nombreux personnages, tous plus paumés les uns que les autres, naviguent à vue, jonglant entre survie, enjeux personnels et principes. Et qu’elles soient victime, bourreau, cible émouvante ou simple complice, c’est essentiellement vers les femmes – ses héroïnes – que vont ses pensées, elles qui portent l’histoire sur leurs épaules, les hommes ne faisant que se débattre, victimes de leurs turpitudes, de leurs trahisons, de leurs jalousies, de leur violence… Un roman dense, carré, efficace qui déboule à toute vitesse !


Leur âme au diable de Marin Ledun (Gallimard, Série Noire)

Lien vers la chronique

Leur âme au diable vu par son éditeur

L’histoire commence le 28 juillet 1986 par le braquage, au Havre, de deux camions-citernes remplis d’ammoniac liquide destiné à une usine de cigarettes. 24 000 litres envolés, sept cadavres, une jeune femme disparue.

Les OPJ Nora et Brun enquêtent. Vingt ans durant, des usines serbes aux travées de l’Assemblée nationale, des circuits mafieux italiens aux cabinets de consulting parisiens, ils vont traquer ceux dont le métier est de corrompre, manipuler, contourner les obstacles au fonctionnement de la machine à cash des cigarettiers. David Bartels, le lobbyiste mégalomane qui intrigue pour amener politiques et hauts fonctionnaires à servir les intérêts de European G. Tobacco.

Anton Muller, son homme de main, exécuteur des basses œuvres. Sophie Calder, proxénète à la tête d’une société d’évènementiel sportif.

Ambition, corruption, violence. Sur la route de la nicotine, la guerre sera totale.


Pour aller plus loin

https://www.lamanufacturedelivres.com/livres/fiche/192/bulteau-gwenael-la-republique-des-faibles

https://www.hugoetcie.fr/produits/ainsi-sera-t-il/

https://www.1991-lelivre.fr/

http://polar.jigal.com/?page=liens&p=256

Pour Tarmac Blues

https://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Serie-Noire/Leur-ame-au-diable#



.

31/12/2021
Retour
Commentaires
You must be logged in to post a comment

Derniers Articles

I Feel Fat de Laughing Seabird
Whooz : Laughing Seabird ON : I Feel Fat (The Transformation Place -...
Focus sur le 6ème Salon du Polar de Dainville
Whooz : Salon du Polar ON : Dainville Focus sur l'édition...
Trees In My Head de Salah Khaïli
Whooz : Salah Khaïli ON : Trees In My Head - (Rock Da House...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies