Pasakukoo de Roy Braverman

Pasakukoo de Roy Braverman

Whooz : Roy Braverman
ON : Pasakukoo – Hugo Thriller Poche, 2021

Pasakukoo de Roy Braverman

Chronique de Bruno Delaroque

Avec un mort qui parle et semble vouloir nous raconter une histoire, « Pasakukoo », le dernier roman de Roy Braverman paru en poche chez Hugo commence de façon surprenante !

Belle ambiance sur le lac Pasakukoo avec cette étendue d'eau pas si tranquille que ça où l'on retrouve dés le départ une belle jeune femme noyée. Sur les bords du lac, face à face, deux écrivains à succès et leur résidence, deux lodges intégrés à la nature, qui sont finalement les deux meilleurs ennemis du monde. Ajoutez un shérif qui a de bonnes raisons de détester l'un des deux, et vous obtiendrez un joli canevas pour une intrigue.

Bienvenus au Rhode Island au bord du lac Pasakukoo, un havre de paix somme toute relatif dans un écrin de verdure.

Entre Dempsey et Ackerman, les deux écrivains, c'est un peu « Je t'aime, moi non plus » ; drôles et attachants, entre complicité et rivalité, on dirait deux vieux coqs grimpés sur leurs ergots. Avec ce nouvel opus, Roy Braverman nous montre une fois de plus l'étendue de son talent en changeant d'univers, de style et de scénario.

Le shérif Blansky qui n' a pas l'air d'avoir inventé le fil à couper le beurre, tout comme son adjoint Morello a l'air d'un mec sacrément vicelard et tordu, une espèce de coq bourré lâché dans une basse cour. Et ça tombe bien parce la basse cour, ce sont les environs du lac, où argent, secret de famille, contrats juteux et magouilles vont venir perturber tous nos protagonistes. Ajoutez deux familles puissantes, un avocat Black prénommé Whitaker, et sa sulfureuse associée Mendès à la plastique à faire damner tous les saints du coin, des manuscrits à publier, une maison d'édition et son patron, des tueurs à gage, et vous aurez vraiment un sacré merdier.

On va assister à un déchaînement de violence dont les tenants et les aboutissants sont plein de rancune, de non dits, et ce roman va les révéler. Les morts s'accumulent et entre trahison et improbables rédemptions, on assiste à un match en cinq sets avec tie break au cinquième set se terminant à 18/16.

Les personnages tarantinesques évoluent au cours de ce scénario et on se dit que les plus pourris ne sont peut être pas les pires. Certains changent de catégories au cours de cette histoire ; la seule chose qui ne change pas, c'est que les plus riches pensent toujours pouvoir dominer le monde et tout acheter grâce à leur pognon arraché à la classe ouvrière et à leur dur labeur.

J'ai adoré cette promenade dans le Rhode Island, pour les surprises du scénario et ses nombreux rebondissements, ses amours et ses haines ; les histoires anciennes qui peuvent faire basculer le présent. Entre humanité et cynisme, Roy Braverman nous livre un roman délicieux, peuplé de bons mots et situations cocasses et n'oublie pas de noyer le poisson avec un suspense brillant.

« Pasakukoo » est un coup de cœur whoozonien et j'en redemande !

Roy Braverman sur WHOOZONE.COM

Hunter vu par Bruno Delaroque

Freeman vu par Bruno Delaroque

Manhattan Sunset u par Bruno Delaroque


Ian Manook sur WHOOZONE.COM

Yeruldegger vu par Bruno Delaroque

Mato Grosso vu par Eppy Fanny

Heimaey vu par Bruno Delaroque

Rencontre avec Ian Manook autour des « Temps sauvages »



Pour aller plus loin

https://www.hugoetcie.fr/


.

15/07/2021
Retour
Commentaires
You must be logged in to post a comment

Derniers Articles

Focus sur l'édition 2021 du Salon de Templemars
Whooz : Le Salon du Polar ON : Templemars Focus sur la 14ème...
To Love Somebody de Beyries
Whooz : Beyries ON : Encounter – Bonsound Aimer ... To Love Somebody de Beyries ...
Bateau d'Amoranno
Whooz : Amoranno ON : Bateau - Balandras Editions/Testicules Records Haute mère !...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies