L'oeil du chaos de Jean-Marc Dhainaut

L'oeil du chaos de Jean-Marc Dhainaut

Whooz : Jean-Marc Dhainaut
ON : L'oeil du chaos – Taurnada, 2021

21 jours plus tard

L'oeil du chaos de Jean-Marc Dhainaut

« - Foutu ? Comment ça, foutu ? Et comment pouvez-vous en être aussi sûr ?
- Je le sais, c'est tout. On va se débrouiller tant qu'on aura de l'eau, mais notre société vient de reculer de plusieurs siècles. Maintenant les hommes vont devoir improviser de nouvelles règles ».
« L'oeil du chaos », p.149

Chronique de François Cappeliez

Théo, 17 ans, lycéen, bricoleur de génie, passionné de photo à la recherche du meilleur cliché,  transforme l'un de ses objectifs afin de mieux jouer avec la lumière et s'aperçoit que celui-ci capte … l'avenir à 21 jours. Et cet avenir est apocalyptique. Il faut dire qu'au présent le climat se dérègle, que la canicule, lourde de conséquences, frappe, et que le phénomène est mondial. Puisque dans 21 jours le chaos sera total Théo se fait lanceur d'alerte, sans succès. Et, en tant qu'auteur des photos, culpabilise. Le jeune photographe ne pourra rien face à l'inéluctable. 21 jours plus tard il lui faudra survivre dans un monde devenu sans repère. 

Exit Alan Lambin, le personnage récurent d'enquêteur de l'étrange développé par Jean-Marc Dhainaut (dont les aventures sont a retrouver aux éditions Taurnada, éditeur également de « L'oeil du chaos »), Théo est le personnage principal du dernier opus de l'auteur de « La maison bleu horizon » (Taurnada, 2017). Un personnage ordinaire (tout comme Alan Lambin) auquel la vie se charge d'apporter son lot d'aventures extraordinaires. Mais Théo est un résilient. Un personnage qui apprend a vivre dans une « terre aride ». Drazic, ermite détaché de l'humanité depuis bien longtemps, sera son compagnon d'infortune dans cet apprentissage au cœur d'un monde sans loi et livré au dictât de pillards. Dans ce monde Théo aura un espoir, celui de retrouver son petit frère de qui il a été séparé au début du chaos.

L'un des atouts du sixième opus de Jean-Marc Dhainaut est la maîtrise de son propos (l'apocalypse et ses conséquences. Le romancier prend pour point de départ un communiqué de la NASA datant de 2014 précisant que notre planète a échappé en 2012 à une tempête solaire d'une importance telle qu'elle aurait pu neutraliser notre réseau électrique, et ramener notre civilisation au XVIIIème siècle) en le traitant à hauteur d'homme, notamment celles de Théo et de Drazic. « L'oeil du chaos », livre post-covid, se démarque ainsi de bon nombre d'oeuvres ayant traité du thème. Qu'elles soient littéraires, cinématographiques ou même télévisuel (à la lecture de « L'oeil du chaos » on pense à « Walking Dead » dans le sens initial de Robert Kirkman, son auteur : L'observation des comportements humains face à une crise majeure déstabilisant la société. Scoop : « L'oeil du chaos » ne comporte aucun zombie).

Au final : Peut-on avoir confiance en l'homme ? Le dernier livre de Jean-Marc Dhainaut nous offre une piste de réflexion.

Au fil de sa production littéraire Jean-Marc Dhainaut devient de plus en plus une valeur sûre de la littérature de genre, soulignons ici la fluidité de son style. L'auteur est désormais l'un des piliers des éditions Taurnada qui peuvent maintenant s’enorgueillir de proposer un catalogue offrant une belle unité d'écrivains. Pour ne citer qu'eux : Isabelle Villain, Gaëlle Perrin-Guillet, Eric Oliva, Melody Brunet, ou Eric Lange. Sans oublier, bien évidement, l'excellent Thierry Poncet.

Sortie le 8 juillet 2021, « L'oeil du chaos » pourrait bien, actualité climatique oblige, être l'un des livres de l'été. Voire de l'année. Ou comme pour « L'humanité en péril » (Fred Vargas – Flammarion, 2019), que nous avons désigné comme tel, l'un des livres du siècle ! Le dernier opus de jean-Marc Dhainaut est un coup de cœur Whoozien, ou si vous préférez : Un coup de soleil !

-

« Imagine un ultimatum mondial. Le truc de dingue qui nous aurait dit, quelques années plus tôt, que pour éviter ce qui vient de se passer ou n'importe quelle autre catastrophe qui nous pendait au nez, que l'humanité tout entière aurait dû renoncer à son confort, sa technologie, ses énergies. Même rien que quelques années, même une seule. Se taire, se figer. Bref, plus rien, le temps de laisser la nature se refaire une santé et pour nous sauver tous. Nous, et nos gosses. Eh bien … pour l'économie, personne ne l'aurait fait. Faut croire que la nature a tranché. »
« L'oeil du chaos » p. 150

 

Jean-Marc Dhainaut sur WHOOZONE.COM

La maison bleu horizon

 

Les éditions Taurnada sur WHOOZONE.COM

Haut le chœur de Gaëlle Perrin-Guillet

Le Vase rose d'Eric Oliva

Zykë l'Aventure de Thierry Poncet

Le meurtre d'O'Doul Bridge de Florent Marotta

Le Visage de Satan de Florent Marotta

 

Pour aller plus loin sur WHOOZONE.COM

L'humanité en péril de Fred Vargas

Bienvenue à Cotton’s Warwick de Michaël Mention
(ou l'apocalypse vu par Michaël Mention)

 

Pour aller plus loin

https://www.taurnada.fr/catalogue/fantastique/lodcjmd/

 

.

 

 

 

 

19/07/2021
Retour
Commentaires
You must be logged in to post a comment

Derniers Articles

Focus sur l'édition 2021 du festival Rock en Stock
Whooz : Rock en Stock 2021 ON : Etaples - Le Touquet Focus sur...
Paris vu par Mélie Fraisse
Whooz : Mélie Fraisse ON : Paris Paris vu par Mélie Fraisse « Et...
Un homme heureux d'Yves Carini
Whooz : Yves Carini ON : Un homme heureux – (in « The way...
Voir toute l'actualité des personnalités
publicité

Toutes les images contenues sur ce site sont la propriété de Whoozone. Reproduction Partielle ou Totale est interdite sauf Accord écrit.

Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies